Démocratie, écologie, territoires /Democracia, ecologia, territòris

Voici les propositions résumées de ce que défendent aujourd’hui les candidats occitanistes dans ces élections législatives.

Que trobaratz aquí dètz proposicions resumidas defendudas peus candiadats occitanistas a las eleccions legislativas

Pour une démocratie dynamique/ Ua democracia dinamica e viva

Notre démocratie est malade. Elle se doit de respecter l’ensemble des citoyens, leur rendre le pouvoir. Ce que nous voulons : le Référendum d’Initiative Populaire, le scrutin proportionnel et territorialisé, la reconnaissance du vote blanc, le référendum révocatoire, une vraie égalité homme-femme, plus aucune discrimination.

La proximité c’est l’efficacité/ la proximitat qu’ei tanben l’eficacitat

Le pouvoir centralisé nie la diversité, il aggrave même les inégalités. Nous devons pouvoir décider collectivement depuis et pour nos territoires. Décentraliser est une urgence. Des collectivités adaptées, dotées des moyens d’agir directement avec et en faveur de ses habitants c’est plus de justice sociale, plus d’efficacité. Les services publics y ont leur rôle.

      Vivre dans la dignité/ Lo dret de víver dignament

Toujours aux mêmes de se serrer la ceinture, de s’angoisser à chaque accident de la vie. Les chèques occasionnels octroyés par l’Etat en temps de crise ne sont pas la solution. Une répartition digne et respectueuse des richesses par la revalorisation des bas salaires, des pensions de retraite et des minimas sociaux est indispensable. C’est cela une société durable.

La santé partout et pour tous/ La santat pertot e per totas e tots

La santé n’est pas une marchandise.  Les déserts médicaux doivent disparaitre, l’accès au service public de santé doit être garanti partout. Le système doit être repensé : formation, recrutement, qualité de l’exercice, répartition des compétences, rémunération. Les EHPAD à but lucratif n’ont pas leur place dans notre société. Là aussi il faut repenser un système à la dérive. La dignité de la population âgée n’est pas négociable.

L’énergie : innovation et économie / Energia : cau innovar e estauviar

Pour le climat investissons dans les énergies renouvelables (éoliennes, biomasse, solaire…) et dans la recherche. Misons aussi sur les économies d’énergie. Sortons du nucléaire, dangereux, source de déchets ingérables. La production d’énergie doit être moins centralisée, mieux répartie sur les territoires. Transportons moins de marchandises et mieux. 

Produire localement/ Tornar localizar las produccions

La crise Covid, l’instabilité internationale, le chômage, le climat, la pollution généralisée, démontrent la folie de la globalisation : alimentation, médicaments, produits manufacturés par des quasi-esclaves sont acheminés depuis l’autre bout du monde nous privant de notre autonomie. La relocalisation durable de la production sera au cœur de notre engagement parlementaire.

Ensemble paysans et consommateurs/ Los paisans e los consumidors son solidaris

L’Agriculture paysanne, à partir de la réalité des territoires, est au cœur de l’indispensable transformation écologique. Seule une politique ferme en faveur du respect de la terre, de l’eau, des animaux et de l’humanité entière relèvera les défis de demain : climat, santé, transports, aménagement et autonomie des territoires. Nous soutenons l’idée de « sécurité sociale alimentaire ». Il faut freiner l’extension urbaine, arrêter l’artificialisation des terres agricoles et développer le bio.

Se déplacer mieux/ Viatjar miélher

Pour le climat, notre pouvoir d’achat et nos territoires, modifions notre façon de nous déplacer. Favorisons les transports alternatifs économes en énergie. Tenons compte des contraintes des ruraux et des urbains. La priorité est aux transports du quotidien (trains, bus, vélo, covoit…) plutôt qu’aux projets pharaoniques tels les LGV et autres TGV. Réhabilitons les lignes de chemin de fer abandonnées, développons enfin le ferroutage.

Le droit au logement/ Lo dret de víver en un lotjament digne

Un logement digne est fondamental. Les publics fragiles, jeunes et vieux sont les plus pénalisés. La spéculation immobilière classique ou à but touristique en empêche l’accès. Là où nous vivons et travaillons, nous voulons un droit réel à louer un logement à un prix décent ou à en devenir propriétaire. Nous agirons pour une politique de rénovation écologique massive du bâti existant.

La diversité est une chance/ La diversitat de las lengas e de las culturas

Reconnaître les langues dites « régionales », pour nous l’Occitan ou langue d’oc, c’est leur donner une présence à l’école, dans l’espace public, dans tous les médias : là est la reconnaissance première de nos territoires. Oeuvrons à modifier l’article 2 de le Constitution pour donner à notre langue, à côté du français, une place officielle. Diversité culturelle et biodiversité vont de pair.

Un commentaire

Répondre à joanluc Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s