Mois: mai 2015

CINCAU DIA / CINQUIEME JOUR ( Article bilingue)

Publié le Mis à jour le

(version francesa mei baish, version française plus bas)

Caras amigas

Cars amics

Adara que comença lo cincau dia de la grèva de la hami qui comencèi dimèrcs passat. Que soi tostemps installat au Conselh Regionau d’Aquitània.

Fòto dab Lògo

Peu moment la santa que va. Que bevi çò qui cau. Qu’ajusti un pauc de sau entà seguir los conselhs de Jean Lassalle qui a explicat dens la premsa bearnesa qu’èra solidari de la mea accion.

Que serà un dimenge tranquille. Qu’aurèi quauques visitas e sustot lo sostien e la preséncia deus mens. Que hè ben d’aver au ras de jo la mea companha qui partatja aquera accion, qui’m sostien e qui’n supòrta las consequéncias.

Doman qu’aurèi lo hilh qui com los sos dus hrairs estón ensenhats entà saber çò que dignitat e vòu díser. E puish la mea mair qui era tanben partatja lo combat e qui s’aucupa de çò qui’m preocupa tanben …a saber lo men casau e los legumes qui plantèi abans de m’installar ací. E òc ! Que cau plan de quan en quan saber aucupà’s deu son casau…

Aquò dit que soi interrogat per monde qui’m demandan quinas accions e deven miar. Que’us disi que cau har brut en los mèdias e los hialats sociaus. Mes que n’i a qui cèrcan proposicions mei. Que’n haram per las òras qui vienen.

En aténder qu’avem decidit de non pas mantiéner lo rassemblament de doman, diluns a 11 òras devant lo Conselh Regionau. Que pensam que vau mei prepausar ua mobilizacion tà dimèrcs qui marcarà la prumèra setmana. Se non i a pas nada responsa concreta de l’Estat que’vs demandarèi de m’ajudar per accions simplas, simbolicas e de segur tostemps pacificas.

Qu’èm indignats e donc que nse sentim mespresats. N’accèpti pas que l’Estat entrave lo tribalh d’aqueths qui an decidit d’obrar entà la lenga occitana. Que cau respectar la decision de duas assembladas democraticament elegidas.

Lo nombre d’elegits qui sostienen l’accion que s’alonga. Que pròva que l’indignacion que va au delà de las sensibilitats politicas deus uns e deus autes.

Qu’èi trobat beròi e plan trobada la formula resumida en un tablèu on se mèclan los mots « promessa » « pro » e « mespresats ». Non coneishi pas l’autor mes qu’ei plan trobat.

Lo resumit qu’ei simple :

PROMESSA

PRO mespresats

PRO d’estar MESPRESATS .

Bon dia a totas e a tots e contunhatz de har circular l’informacion.

E mercés enqüèra per lo vòste sostien.

Chères amies

Chers amis

Aujourd’hui j’entame mon cinquième jour de grève de la faim que j’ai commencée mercredi dernier. Je suis toujours installé au Conseil Régional d’Aquitaine. Pour le moment ma santé est bonne. Je bois ce qu’il faut ( en ajoutant un peu de sel pour suivre les conseils de Jean Lassalle qui m’a donné son soutien dans la presse) et je marche un peu.

Ce sera un dimanche tranquille avec la visite de mes proches, ma compagne qui partage les inconvénients de cette action et me soutient, un de mes fils qui partage aussi tout cela avec ses frères. Et puis il y a ma mère qui me soutient par téléphone et …en s’occupant de mon jardin qui a soif.

Cela dit, je suis interrogé par beaucoup de gens qui veulent savoir comment m’aider et quelles actions ils peuvent mener. Je leur dis de continuer à faire du bruit dans les médias et les réseaux sociaux. Mais nous cherchons des idées et nous vous ferons des propositions dans les heures qui viennent.

En attendant nous avons décidé de ne pas maintenir le rassemblement de demain lundi à 11 h devant le Conseil Régional. Nous pensons que ce sera mieux de proposer une mobilisation pour mercredi qui marquera la première semaine de la grève de la faim. S’il n’y a aucune réponse concrète de l’État je vous demanderai de m’aider par des actions simples, symboliques et toujours pacifiques.

Nous sommes indignés, donc nous nous sentons méprisés. Comme vous je n’accepte pas que l’État mette des obstacles au travail de ceux qui ont décidé de travailler en faveur de notre langue. IL faut respecter les décisions unanimes de deux assemblées démocratiquement élues.

La liste des élus qui soutiennent s’allonge. Cela prouve que l’indignation va au delà des sensibilités politiques des uns et des autres.

Merci encore à toutes et à tous pour votre soutien

Quatau dia/ Quatrième jour (article bilingue)

Publié le Mis à jour le

Caras amigas e cars amics

Que’m soi desvelhat aqueste matin en saber que calèva que demorèssi tota la dimenjada ací. Un trentenat d’amics se son recampats aqueste matin devant l’Ostau de Region. Que m’a hèit gai de véder aqueth monde.

Los sostiens qui contunhan d’arribar que m’ajudan a contunhar aquera accion qui n’ei au son quatau dia.

Lo sostien de Nadau, deu Congrès Permanent per messatges e comunicats que comptan.

Artsistas com J.FTisnèr, present aqueste matin, o los messatge d’autes artistas occitans com Patric, Montanaro e d’autes ( perdon de pas citar tot lo monde mes que sabi qu’an deishat un messatge sus Facebook) qui m’an enviat messatges que son la pròva que n’avem vertadèrament pro d’estar mespresats.

Ua mencion especiau aus elegits de l’Assemblada de Corsega qui an votat a l’unanimitat ua mocion de sostien. Que hè gai.

Que voi arremerciar tanben lo grop qui m’ajuda desempuish quauques dias, shens comptar las òras e l’energia. E mercés tanben aus mens amics deu Bearn qui’s hèn anar entà cercar mejans d’accion e entà relaiar lo messatge.

Que sabi que i a joens qui’s mobilizan, en Bearn e endacòm mei. Qu’ei lo vòste combat autan com lo men.

Mercés a totas e a tots.

IMG_1947

Chères amies

Chers amis

Les soutiens continuent d’arriver que ce soit par le biais des réseaux sociaux ou par la signature de la pétition. D’autres m’envoient un message mail ou SMS. Bref vous considérez vous aussi que « Pro d’estar mespresats » correspond bien à ce que vous ressentez.

Je viens d’entamer le quatrième jours de grève de la faim. beaucoup s’inquiètent de ma santé. Je les en remercie. Je vais aussi bien que possible. Je sais que je vais rester au Conseil Régional d’Aquitaine tout ce samedi et ce dimanche. Rien ne bougera au niveau institutionnel avant lundi. Donc il faut tenir le coup.

Pour le moment les contacts avec une autorité capable de répondre à ma demande sont nuls. Je n’ai pas de nouvelles. Il faut donc continuer à faire du bruit et à faire passer le message.

Mais je ne sais pas combien de temps ils pourront ne pas répondre aux diverses sollicitations que vous envoyez et que vous devez continuer d’envoyer à vos élus, quelle que soit leur étiquette et leur région et leur niveau de responsabilité.

J’ai reçu ce matin la motion votée à l’unanimité par l’Assemblée de Corse. Oui, à l’unanimité ! Lisez là elle vaut la peine. C’est clair. Merci à ceux qui ont porté ce texte, les élus de « Femu Corsica » et merci à tous ceux qui ont voté ce texte.

Un merci spécial à Nadau pour leur message de soutien

Lo Congrès de la Lenga Occitana a aussi envoyé un communiqué de presse.

Tous ces messages me vont droit au coeur, les plus modestes comme les les plus officiels.

La liste des élus qui soutiennent s’allonge peu à peu.

Soutien des fédérations et institutions occitanes à la grève de la faim de David Grosclaude

Publié le Mis à jour le


COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Le 30/05/2015

Soutien des fédérations et institutions occitanes à la grève de la faim de David Grosclaude


David Grosclaude
, Conseiller régional d’Aquitaine, a entamé le 27 mai dernier une grève de la faim pour dénoncer ce qu’il appelle le « mépris de l’État » envers l’occitan.

Nous soutenons l’action courageuse de M. Grosclaude et faisons le même constat que lui sur la situation de blocage, la succession d’engagements non tenus et l’accumulation de mesures régressives qui donnent malheureusement un sentiment de non respect de la part de l’État :

  • La ratification de la Charte européenne des langues régionales ou minoritaires, promise par le candidat François Hollande en 2012, n’est toujours pas à l’ordre du jour.
  • La loi pour les langues régionales, plus nécessaire encore que la ratification de la Charte, n’est toujours pas, non plus, à l’ordre du jour… Le Rapport du “Comité consultatif pour les langues régionales”, installé par la ministre de la Culture et de la communication, reste aujourd’hui lettre morte.
  • La réduction des possibilités et des moyens d’enseignement s’accélère avec, comme dernière étape de la régression et de la dévalorisation discriminatoire aux examens, une réforme du collège qui ignore l’enseignement bilingue, supprime l’option en sixième et réduit le cadre horaire pour les langues régionales.
  • La création de l’Office public de la langue occitane est aujourd’hui inexplicablement bloquée.

La langue occitane, patrimoine de la France, est en danger. Rien ne justifie que la République lui refuse aujourd’hui ce qu’elle a accordé hier à d’autres langues : les langues basque et bretonne disposent en effet d’outils publics et de moyens spécifiques de l’État pour conduire une politique linguistique, le corse bénéficie même d’un cadre légal permettant de généraliser son enseignement.

Nous appelons au respect du vote des Assemblées plénières des régions Aquitaine et Midi-Pyrénées par la création formelle de l’Office public avec le soutien de l’État, et au respect des engagements pris, notamment en termes de statut des langues régionales et d’enseignement.

Patrice Baccou
Directeur d’APRENE

Jean-Louis Blenet
Président de las confédération Calandreta

Jean-Brice Brana
Président du CFPOC Aquitaine

Pierre Brechet
Président de l’Institut d’études occitanes

Jean-Jacques Castéret
Directeur de l’InOc Aquitaine

Delphine Krajewski
Présidente du CFPO Languedoc

Marcel Mateu
Président du Cirdòc

Gilbert Mercadier
Président du Congrès permanent de la langue occitane

Cédric Valmary
Directeur du CFPO Midi-Pyrénées

Message de Nadau : Sostien a David Grosclaude

Publié le Mis à jour le

Ce n’est pas tous les jours que j’écris  pour demander le soutien de tous ceux qui aiment les Nadau depuis quarante ans .

Nous avons toujours considéré que les Nadau appartenaient à tous, quelle que soit leurs origines et leurs opinions. Nous nous sommes toujours situés sur les chemins de la mémoire. Je sortirai aujourd’hui de cette réserve.

David Grosclaude, conseiller régional d’Aquitaine, a partagé cette lutte pour la langue occitane qui nous a animés, sans jamais faillir. Il a été de tous les combats. Il était content, David: son office pour la langue avait été décidé à l’unanimité par les deux conseils régionaux d’Aquitaine et de Midi Pyrénées. L’état ne répond que par le silence et le mépris.

Depuis deux jours, David a entamé une grève de la faim au conseil régional d’Aquitaine, c’est un combat difficile et courageux. Vous pouvez signer et diffuser la pétition,c’est juste pour donner un coup de main.

Siatz los de qui cau…

Mercès

Lo perqué / Le pourquoi : http://z9p.mj.am/link/z9p/i7wlg8s/8/lfqiRKRWLl3xbYJQ_ZDRBw/aHR0cDovL2RhdmlkLWdyb3NjbGF1ZGUuY29tL2NhdGVnb3J5L21lc3ByZXNhdHMv

La peticion / La pétition  : https://www.change.org/p/gr%C3%A8ve-de-la-faim-pour-la-langue-occitane-cc-gouvernementfr-fhollande?recruiter=302145513&utm_source=share_petition&utm_medium=facebook&utm_campaign=share_page&utm_term=mob-xs-share_petition-custom_msg&fb_ref=Default

L’assemblée de Corse vote à l’unanimité une motion de soutien

Publié le Mis à jour le

LE GROUPE « FEMU A  CORSICA»

OBJET : MOTION DE SOUTIEN A M. DAVID GROSCLAUDE CONSEILLER REGIONAL D’AQUITAINE 

CONSIDERANT le vote majoritaire de l’Assemblée de Corse relatif à la coofficialité de la Langue Corse,

CONSIDERANT notre engagement en faveur de la sauvegarde et de la promotion de toutes les langues menacées, parties intégrantes du patrimoine de l’humanité,

CONSIDERANT la situation problématique de l’enseignement des langues sur le territoire français,

CONSIDERANT que les régions d’Aquitaine et de Midi-Pyrénées ont délibéré dans les mêmes termes en juin 2014, par des votes unanimes, pour créer un Office Public de la Langue Occitane sous la forme d’un Groupement d’Intérêt Public ;

CONSIDERANT que depuis bientôt un an qu’il en est saisi, le gouvernement n’a donné aucune suite à ces délibérations, et qu’il n’a pas publié au Journal Officiel le décret nécessaire à cette création ;

CONSIDERANT que ce blocage est contraire à la Constitution qui reconnait notamment l’occitan comme « patrimoine de la France » ;

CONSIDERANT l’action de grève de la faim entamée par David GROSCLAUDE, Conseiller Régional d’Aquitaine, pour dénoncer ce blocage délibéré de l’administration et le mépris ainsi opposé à la langue occitane ;

CONSIDERANT l’urgence d’apporter des moyens nouveaux pour assurer la survie des langues, parmi lesquelles l’occitan, qui sont menacées de disparition ;

L’ASSEMBLEE DE CORSE

1/ APPORTE son soutien à l’action engagée par David GROSCLAUDE ;

2/ EXPRIME sa solidarité avec les autorités régionales d’Aquitaine et de Midi-Pyrénées dans leurs démarches pour la sauvegarde de l’occitan ;

3/ DEMANDE au gouvernement d’apporter une réponse positive immédiate et de promulguer enfin le décret qui permettra la création de l’office Public de la Langue Occitane par l’initiative conjointe des régions Aquitaine et Midi-Pyrénées.

CUNSIDERENDU u votu magiuritariu di l’Assemblea di Corsica in quantu à a cuufficialità di a lingua corsa ;

CUNSIDERENDU u nostru impegnu à prò di a salvezza è di a prumuzione di tutte e lingue in periculu, chì sò patrimoniu di l’umanità ;

CUNSIDERENDU a situazione critica di l’insignamentu di e lingue nantu à u territoriu francese ;

CUNSIDERENDU u votu magiuritariu di l’Assemblea di Corsica in quantu à a cuufficialità di a lingua corsa ;

CUNSIDERENDU u nostru impegnu à prò di a salvezza è di a prumuzione di tutte e lingue in periculu, chì sò patrimoniu di l’umanità ;

CUNSIDERENDU a situazione critica di l’insignamentu di e lingue nantu à u territoriu francese ;

CUNSIDERENDU chì e regione d’Aquitaine è di Midi-Pyrénées anu deliberatu in listessu modu di ghjugnu 2014, à l’unanimità, per creà un Uffiziu Publicu di a Lingua Uccitana da Gruppamentu d’Interessu Publicu,

CUNSIDERENDU chì da un annu ch’ellu hè toccu u guvernu ùn hà datu nisuna seguita à isse deliberazione è ch’ellu ùn hà ancu publicatu à u Ghjurnale Ufficiale u decretu chì ci vole per issa creazione ;

CUNSIDERENDU chì issu bluccame hè cuntrariu à a Custituzione chì ricunnosce frà altru l’uccitanu da patrimoniu di a Francia ;

CUNSIDERENDU chì l’azzione di patifame iniziata da David Groclaude, cunsiglieru reginale d’Aquitaine, per dinuncià issu bluccame vuluntariu di l’amministrazione è u disprezzu cusì palisatu di pettu à a lingua uccitana ;

CUNSIDERENDU l’urgenza di mette in ballu mezi novi per assicurà a perennità di e lingue , frà e quale l’uccitanu, chì sò à malavia ;

L’ASSEMBLEA DI CORSICA

  1. PORTA u so sustegnu à l’azzione mossa da David Grosclaude ;

  2. DICE a so sulidarità cù l’auturità regiunale d’Aquitaine è di Midi-Pyrénées in a so andatura per salvà l’uccitanu ;

  3. DUMANDA à u guvernu di dà una risposta pusitiva subbitu è di publicà infine u decretu di creazione di l’Uffiziu Publicu di a Lingua Uccitana purtatu da l’iniziativa cumuna di e regione d’Aquitaine è di Midi-Pyrénées ;

Un beròi present deus calandrons de La Dauna (Peçac)

Publié le Mis à jour le

Los calandrons de Peçac, de la Calandreta de la Dauna que m’an portat un present . Qu’an hèit un tablèu dab las lors mans on an escriut«  Per tu David per te sostiéner  ».

Que soi estat urós de poder aficar aqueth tablèu sus la vitra deu Conselh Regionau entà que tots e’u poscan véder .

la dauna

Tresau dia / troisième jour

Publié le Mis à jour le

Lo sostien qui manifestatz que m’ajudan. Mercés a tots los qui’s chepican per la mea santat. Peu moment tot va plan .

Tresau dia / troisième jour

Les soutiens affluent et j’en suis très heureux. Beaucoup de gens qui laissent des messages pour dire leur sentiment que le mépris souvent affiché face à la question de la langue est devenu intolérable.

Il y a aussi de plus en plus de soutien d’élus de bords divers. Cela prouve que ce n’est pas une question partisane. Cela devrait faire penser aux responsables parisiens que la question doit être traitée au plus vite.

Je sais que des initiatives se prennent un peu partout. Je remercie tous ceux qui en sont à l’origine ou qui vont y participer.

Prenez des photos, envoyez les nous, partagez-les.

Il faudrait aussi que la presse parisienne, les télévisions parisiennes et les radios lisent et écoutent ce qui se passe ailleurs que sur le kilomètre carré qui les intéresse au quotidien. Envoyez l’information, faites leur partager votre « n’i a pro d’estar mespresats ! ».

On voit ainsi que pour que le centre s’intéresse un peu à ce qu’il appelle avec…(mesprètz ?) condescendance « La Province » il lui faut plusieurs jours. Et encore s’ils acceptent de s’y intéresser. Je comprends mieux que la question de l’Office Public de la Langue Occitane mette tant de temps à intéresser des cabinets ministériels.

Alors aidons-les à sortir de leur enfermement. Aidons-les à s’ouvrir un peu à ce qui se passe en dehors.

J’apprends que l’assemblée régional de Provence (PACA) debattait ce matin de la prise en compte de notre langue dans les Contrats de Plan Etat-Région. Hervé Guerrera mon collègue , avec le soutien demon autre collègue A.M Hautant s’est exprimé en ces termes : « Et c’est au nom des droits dus à cette même langue que notre collègue David Grosclaude, conseiller régional d’Aquitaine, a entamé une grève de la faim. Une grève pour que l’Office Public de la Langue Occitane voit officiellement le jour, pour que ne disparaisse pas cette langue historique de France.».Que’n sian arremerciats.

J’apprends aussi par ma collègue élu à l’Assemblée de Corse, Fabiana Giovannini, qu’une motion devrait être présentée aux élus de Corse pour soutenir notre demande de création rapide de l’Office Public de la Langue Occitane.

Deputats

Qu’èi recebut numerós còps de telefònes de collègas elegits. Los deputats qui m’an aperat qu’an prometut de’s virar dirèctament de cap au prumèr ministre. Que i aurà donc letras e intervencions qui seràn hèitas lèu de cap a M.Valls.

Lo grop d’estudis parlamentaris sus las lengas regionaus.que s’activa segon çùo que m’an dit Paul Molac, Martine Faure e Martine Lignières-Cassou.

Que podetz anar véder en la rubrica « sostens » deu men blòg la lista deus elegits qui an reagit. Qu’ei actualizada regularament.