Mois: septembre 2015

La charte européenne : des arguments pour convaincre/ Argumentari per convéncer

Publié le

Drapeau_de_lUnion_européenne

Le 27 octobre le Sénat sera saisi de la question de la ratification de la Charte européenne des Langues Régionales ou minoritaires du Conseil de l’Europe.

Le Sénat aura à débattre d’un projet de loi qui pourrait permettre à la France de ratifier ce texte.

La procédure retenue est l’intégration d’un article nouveau dans la Constitution qui indiquera que la France peut ratifier la Charte. Cela implique que le Parlement réuni en Congrès doit voter avec une majorité de 3/5 l’article en question.

Il faut donc convaincre une large proportion de sénateurs et de députés. Ces derniers ont déjà donné un signe positif en votant en janvier 2014 un texte identique à celui que le gouvernement soumet à la réflexion des sénateurs.

Notre association a décidé de mettre à disposition de tous un document simple qui explique ce qu’est la Charte européenne et qui donne des arguments afin d’inciter les parlementaires à voter ce texte.

En effet nous pensons, au delà de toute considération partisane, que la ratification par la France de ce texte serait un progrès pour notre langue et pour toutes les langues régionales.

Cette ratification aurait d’une part un effet symbolique et elle permettrait ensuite de pouvoir envisager le vote d’une loi qui donnerait un statut clair à l’occitan et aux autres langues de France.

Le document que nous avons préparé est joint à ce message ; il est aussi à votre disposition sur le site de l’Association des Élus Occitans http://www.elegitsoccitans.eu (en format pdf sous le titre « documentacion Carta europèa »).

Il contient :

1) Un argumentaire court qui permet d’expliquer pourquoi il faut ratifier la Charte européenne (merci à Henri Giordan pour avoir rédigé cet argumentaire).

2)Le compte-rendu du conseil des ministres du 31 juillet dernier annonçant le projet de loi du gouvernement.

3)Le texte de la Charte où sont indiqués les 39 engagements qui seraient ratifiés par la France, si le vote du Congrès était positif.

4)La déclaration interprétative remise par la France en 1999 lors de la signature de la Charte.

5)Le texte qui a été adopté par environ 70% des députés le 28 janvier 2014 favorable à la ratification de la Charte par la France.

6)Le résumé de la discussion qui a eu lieu le 11 juillet dernier à l’initiative de l’Associacion deus Elegits Occitans / Association des Élus Occitans, avec des représentants du monde associatif.

Nous ajoutons à cela un article de Henri Giordan à propos du rapport Alfonsi sur les langues menacées de disparition, adopté par le parlement européen le 9 octobre 2013. Ce rapport n’est pas sans lien avec la question de la Charte.

documentacion Carta europèa2013-10-09 Rapport Alfonsi

Lo 27 octobre lo Senat començarà de discutir de la question de la ratificacion de la Carta europèa de las Lengas Regionaus o minoritàrias deu Conselh de l’Euròpa.

Los senators aurà a debatre d’un projècte de lei que poiriá permetre a França de ratificar aquel tèxte.

Lo caminament retiengut es l’integracion d’un article novèl dins la Constitucion que dirà que França pòt ratificar la Carta. Aquò significa que lo Parlament amassat en Congrès dèu adoptar amb una majoritat dels 3/5 l’article en question.

Es per aquò que cal convéncer una granda partida dels senators e dels deputats. Aquestes an ja donat un signe positiu en votant al mes de genièr de 2014 un tèxte identic al qu’es somés a la reflexion dels senators.

Nòstra associacion decidiguèt de metre a disposicion de tots un document simple qu’explica çò qu’es aquela Carta europèae que dona d’arguments per convéncer los parlamentaris que cal votar aquel tèxte.

Pensam, per delà totas las consideracions partisanas, que la ratificacion per França d’aquel tèxte seriá una avançada per nòstra lenga e per las autras lengas regionalas.

Primièr,la ratificacion seriá fòrta d’un punt de vist simbolic mas tanben permetriá que nos encaminèssem cap al vòte d’una lei que donariá un estatut clar a la lenga occitana e a las autras lengas de França .

Lo document qu’avèm preparat es junt a aqueste messatge. Es tanben a vòstra disposicion sul site de l’Associacion dels Elegits Occitans http://www.elegitsoccitans.eu ( en format pdf jol títol « documentacion Carta europèa »).

I trobaratz :

1) Un argumentari cort que permet d’explicar perqué cal ratificar la Carta europèa ( mercés a Henri .Giordan per aver redigit aquel argumentari)

2)Lo rendut-compte del conselh dels ministres del 31 de julhet qu’anóncia lo projècte de lei del govèrn.

3)Lo tèxte de la Carta amb los 39 engatjaments que serián ratificats per França lo vòte del Congrès foguèsse positiu.

4)La declaracion interpretativa remesa per França quand signèt la Carta en 1999.

5)Lo tèxte que foguèt adoptat per quasi 70% dels deputats lo 28 de genièr de 2014 e favorable a la ratificacion de la Carta per França.

Un resumit de la discussion que se debanèt lo 11 de julhet passat convidada per l’Associacion deus Elegits Occitans/Association des Élus Occitans amb de represetants del monde associatiu

Metèm tanben a vòstra disposicion un article de Henri Giordan que parla del rapòrt Alfonsi sus las lengas menaçadas de disparicion e adoptat pel parlament europèu lo 9 d’octobre de 2013. Aqueste rapòrt es segur ligat a la question de la Carta

LGV Bordeaux-Toulouse et Bordeaux-Dax : un projet coûteux et inutile

Publié le

La LGV entre Bordeaux et Dax et Bordeaux et Toulouse est une erreur économique, écologique et une vision centraliste de l’aménagement du territoire.

Qu’avem besonh deus trins per cada dia.

« Que cau poder anar tà París en tres òras ! » çò cantan los elegits qui …non prenen pas jamei lo trin.

TGV
En France on fait croire que la grande vitesse c’est de rouler à 320 km/h mais cela c’est la Très Grande Vitesse. C’est très coûteux en énergie, en aménagement des voies et au final les billets sont très chers. Plusieurs pays d’Europe ont décidé d’abandonner la très grande vitesse et ont compris que des trains qui roulent à 220 km/h ( sur des lignes classiques modernisées) permettent au plus grand nombre de profiter de trains rapides, réguliers, sûrs et à un prix abordable.

Il y a des rapports qui nous disent depuis des années que cette affaire de Très Grande Vitesse est un gouffre financier, des alertes de la Cour des Comptes, une enquête publique négative…et pourtant on s’entête à vouloir faire croire que l’on fera une LGV entre Bordeaux et Dax.

La très grande vitesse est passée de mode dans plusieurs pays d’Europe mais nous, nous prétendons continuer pour d’obscures raisons électoralistes et tout cela sur le leitmotiv « Il faut être en trois heures à Paris ! ».

La LGV ce sont de gros intérêts en jeu, un Partenariat Public Privé perdant pour les citoyens-contribuables, une vision centralisée archaïque de l’aménagement du territoire. Pour se déplacer au quotidien il nous faut autre chose.

Pendant ce temps on veut fermer les liaison Intercités entre Bayonne et Toulouse ; pendant ce temps les liaisons du quotidien sont toujours soumises au manque cruel d’investissement sur les lignes classiques.

TER 1
Moderniser les  lignes classiques. Les trains pourront y rouler jusqu’à 220 km/h et le coût sera bien moindre que de faire des lignes à très grande vitesse où seuls les TGV pourront circuler.

La grande vitesse du futur, c’est la ligne actuelle entre Dax et Bordeaux rénovée. Ce sont des trains roulant à 220 km/h. Cela coûtera beaucoup moins cher et permettra de ne pas attendre …une hypothétique LGV déficitaire en 2040, voire 2050.

Nous ferons payer nos enfants parce que nous aurons voulu faire croire que nous sommes modernes.

David Grosclaude

L’Ofici Public de la Lenga Occitana qu’ei oficiau. L’OPLO est officiellement créé.

Publié le Mis à jour le

20150526_140857-1

Comme promis le 3 juin, dans une lettre que j’avais reçue des ministres de l’Education et de la Culture, l’Office Public de la Langue Occitane a été validé avant la fin de l’été. Le Journal Officiel a publié l’arrêté ministériel  vendredi 18 septembre.

Il reste maintenant à réunir les différents partenaires pour une première réunion ce qui devrait se faire dans le courant du mois d’octobre.

Que soi urós de poder díser a tots los qui m’an sostiengut que las causas avançan. Que m’èri engatjat a seguir lo dossièr e a har tot çò qui calèva entà que las promessas estossen tiengudas.

En publicar aqueth arrestat au JO l’Estat qu’ei dens lo ritme qui èra previst. Qu’avèvan dit « abans la fin de l’estiu ».

Mercés a totas e a tots per la vòsta ajuda. Adara aqueth ofici que deu estar un utís au servici de la lenga e deu son desvolopament. Qu’interesserà lèu mei de la mitat deu territòri occitan en esperar que lèu tot lo territòri i sia associat.

Que sobran batalhas a ganhar : la Carta europèa e la lei per las lengas ditas regionaus. Qu’ac diseram lo 24 d’octobre a Montpelhier.

Quan tribalham units que podem ganhar sutot quan sbem díser que n’èm harts d’estar mespresats

Merci à toutes et à tous pour le soutien que vous avez apporté à la création cet Office Public de la Langue Occitane qui devra être demain un outil au service de la langue, de tous ceux qui la portent et des jeunes générations qui en feront un outil pour le monde de demain.

Amassada generau de l’Associacion deus Elegits Occitans / L’Association des Elus Occitans en AG

Publié le

Image9L’Association des Élus Occitans/ Associacion dels Elegits Occitans tiendra son assemblée générale le samedi 26 septembre à Auch à partir de 9h30.

L’Associacion deus Elegits Occitans/ Association des Élus Occitans que harà la soa amassada generau lo dissabte 26 de seteme a Aush a partir de 9h30.

Tous les élus qui souhaitent nous rejoindre sont invités. On pourra prendre son adhésion sur place.

Tots los elegits qui son interessats que pòden viéner. Que poiràn préner la carta de sòci sus plaça.

Notre association regroupe des élus qui ont en commun la préoccupation du développement de la langue et de la culture occitane. L’association a été créée dans le seul but de promouvoir la langue et la culture occitanes dans la vie publique. Elle accueille donc des élus de diverses sensibilités ainsi que des élus qui n’appartiennent à aucune organisation politique.

Sont membres de notre association des parlementaires, des conseillers régionaux, départementaux, des maires, des conseillers municipaux.

L’Associacion deus Elegits Occitans n’ei pas ligada a nat partit. Qu’ei ubèrta a totas las sensibilitats e a tots los elegits qui vòlen tribalhar en favor de la lenga e de la cultura occitanas. La mesa en valor de la lenga occitana dens l’espaci public e dens las politicas publicas qu’ei l’unic objectiu de l’associacion. Qu’ei escrivut atau en los nostes estatuts.

L’Assemblée générale d’Auch permettra de débattre de la façon dont chaque élu, là où il exerce son mandat, peut mettre en valeur de la langue et la culture occitanes.

Les moyens d’action sont multiples et variés. Il existe des exemples de communes, de départements, de régions qui mènent une politique linguistique. Chaque collectivité peut faire quelque chose dans des domaines aussi variés que la présence publique de la langue, l’enseignement scolaire ou aux adultes, ou encore le soutien à la création culturelle.

L’assemblée générale sera aussi l’occasion de parler de la Charte européenne des langues régionales et minoritaires. Le président de la République a annoncé il y a peu qu’il pourrait soumettre au Parlement une proposition de révision de la constitution qui permettrait la ratification de cette charte.

Notre association réfléchira aux actions qui pourraient être menées afin que soit ratifiée la Charte. Mais celle-ci suffira t-elle ? Faut-il une loi sur les langues pour la compléter ?

Tous les élus sont conviés à venir à notre assemblée générale. Ceux qui ne sont pas encore adhérents pourront adhérer sur place s’ils le souhaitent. La langue et la culture occitanes sont l’affaire de tous ceux qui habitent le territoire occitan et a fortiori de tous les élus qui ont une responsabilité dans la définition des politiques publiques, à quelque niveau que ce soit.

Assemblée générale à 9h30 le samedi 26 septembre à Auch de 9h30 à 12h Salle du Mouzon Avenue du Général de Gaulle.

http://www.elegitsoccitans.eu

Contact : 06 83 01 19 37

elegitsoccitans@gmail.com

Le devoir d’accueillir/ Lo dever d’arcuélher (comunicat bilingüe)

Publié le

Réfugiés_aux_Jarinds_d'Eole_10-1

Depuis quelques mois, et encore plus depuis quelques semaines, des images terribles ont sensibilisé la population européenne. Des dizaines de milliers de personnes se pressent à nos frontières fuyant la guerre, le dictature et la misère.

Des voix s’élèvent pour nous rappeler notre devoir d’accueillir. Je souhaite modestement mêler la mienne à toutes ces voix.

Devoir d’accueillir bien sûr mais aussi devoir de regarder le monde tel qu’il est. Nous ne pouvons nier la réalité ou tenter de l’effacer comme certains veulent le faire en cherchant des mauvaises solutions pour échapper à notre devoir d’accueillir. Tenter d’opposer les populations européennes qui souffrent de la crise à ces milliers de réfugiés qui arrivent sans rien à nos frontières est criminel.

S’il y a avait une image terrible pour l’avenir ce serait bien celle d’une Europe qui se serait refermée sur elle même, incapable de regarder le monde tel qu’il est, tel que nous l’avons fait. Nous avons notre part de responsabilité face à la situation actuelle. Nous devons en assumer notre part, sans culpabilité mais avec dignité donc en accueillant ceux qui n’ont plus rien.

Lo dever d’arcuélher

Desempuish quauques mes e enqüèra mei desempuish quauques setmanas, imatges òrres qu’an sensibilisat la populacion europèa. Detzenats de milierats de personas que s’arronçan a las nostas termièras entà huéger la guèrra, la dictatura e la misèria. Votz que’s hèn enténer entà’ns brembar lo noste dever de saber arcuélher. Que voi modestament mesclar la mea votz a totas aqueras votz.

Qu’avem lo dever d’arcuélher solide, mes tanben lo dever d’espiar lo monde tau com ei. Non podem pas denegar la realitat o essajar, com ac hèn quauques uns, de cercar faussas solucions qui’ns permeterén d’escapar au noste dever d’arcuélher.

Temptar d’opausar las populacions europèas qui son tocadas per la crisi a aqueths milierats de refugiats qui arriban a las nostas termièras qu’ei criminau.

E i avaosse un imatge tarrible per l’aviéner que seré plan l’imatge d’ua Euròpa qui’s seré embarrada sus se-medisha, dens l’incapacitat d’espiar lo monde tau com ei, tau com l’avem hèit tanben. Qu’avem la nosta part de responsabilitat en la situacion de uei. Que devem assumir la nosta part, shens culpabilitat, mes dab dignitat en arcuélher los qui n’an pas mei arren.