32 candidats pour porter une parole occitane aux élections législatives

32 candidats per portar ua paraula occitana a las eleccions legislativas (texte français plus bas)

32 candidats occitanistas que’s presentan a l’eleccion legislativa deu 12 de junh

Que hèn partida de la centena de candidats presentats peus diferents partits de Regions e Pòbles Solidaris.

Los candidats occitanistas que son presents en totas las regions. Que n’i a en Provença, Lemosin, Lengadòc, Bearn, Bigòrra, Lanas, Peirigòrd, Auvèrnha, Velai.

Que son 16 hemnas e 16 òmis de tot atge, de 19 ans a 75 ans.

Totas e tots qu’an decidit de har possibla ua paraula diferenta a aquesta eleccion legislativa.

Lo lor programa qu’ei la declinason occitana de las ideas portadas peus partits de Regions e Pòbles Solidaris.

Mentavem que los candidats occitanistas que son d’origina divèrsas. De que n’i a qui son sòcis d’un partit politic occitanista e d’autes qui n’an pas nada carta.

Qu’ei la volontat de crear un movement larg mes dab las ideas claras sus los tèmas màgers qui son :

  • la question de la descentralizacion
  •  la necessitat de promòver la lenga e la cultura occitana
  • la luta pertocant lo cambiament climatic
  • la reparticion de las riquessas
  •  lo dret de víver dignament au país
  • e tot çò qui pertòca la democracia e las libertats fondamentaus qui son miaçadas.  

32 candidats occitanistes se présentent à l’élection législative du 12 juin prochain.

Ils font partie de la centaine de candidats présentés par les différentes composantes de la fédération Région & Peuples Solidaires (bretons, catalans, corses, alsaciens, savoisiens, basques).

Les candidats occitans seront présents dans toutes les régions : Provence, Limousin, Auvergne, Languedoc, Bearn, Bigòrre, Landes, Velay.

Ce sont 16 femmes et 16 hommes de tout âge (de 19 à 75ans) venus d’horizons différents. Certains membres d’un partit politique occitan, d’autres non.

C’est la volonté de créer un mouvement large avec des idées claires sur les sujets importants :

—La question de le décentralisation

—la promotion de la langue et de la culture occitane

  • La lutte contre le changement climatique
  • La juste repartition des richesses
  • Le droit de vivre et de travailler dignement au pays
  • Et tout ce qui touche à la démocratie ainsi qu’aux libertés fondamentales aujourd’hui menacées.

Endavant ! 

Il y a aussi des crimes contre l’intelligence : le nucléaire en est un Que i a tanben crimis contra l’intelligéncia : lo nuclear que n’ei un

Lettre à mes enfants, petit-enfants et aux générations qui suivront

ARTCLE BILINGUE (Oc/francés)

Letra aus mens hilhs, arrèrhilhs, e arrèrhilhas a viéner

e tanben a las generacions qui seguiràn

Cars mainatges

De l’epòca de on v’escrivi que i a monde qui creden que d’elegir un president de la Republica au sufragi universau, e’n lo dar poders monarquics, ei l’acte democratic per exceléncia.

Que’vs vòli parlar de las consequéncias d’aquera illuson sus la vòsta vita, la vòsta e la deus vòstes mainatges.

Figuratz-ve que los dus candidats qui son en competicion a l’òra e a l’epòca quan parli, se pelejan entà saber dinc a quin atge e cau tribalhar : 60 ans, 62 ans, 64 ans o 65 ans ?

La polemica que pòrta sus la question de saber se de non pas tribalhar pro longtemps e v’obligarà a pagar vosautes. Que’s disen preocupats peu hèit de non pas vos deishar deutes. La preocupacion que sembla nòbla a prumèra vista.

Mes, causa estranha, los dus que s’acòrdan entà seguir e tanben ahortir la construccion de centralas nuclearas. Que seré, segon çò que disen, la sola e unica solucion entà sortir de la crisi climatica.

Non tornarèi pas suus arguments contra aquera afirmacion. Que’s tròban en tota la bona literatura sus las possibilitats de sortir deu nuclear, en tot sauvar lo climat, publicadas desempuish quauques annadas. Qu’ei vertat que necessita ua reduccion hòrta deu consum ( deu desperdici e maubarrei) de l’energia.

Donc que cau que sàpitz que son monde qui’s preocupan de saber s’auratz a pagar un pauc mei car dens un detzenat d’annadas per las retiradas ; mes n’an pas arren a har de saber quin pagaratz per la conservacion, la proteccion e la gestion de milierats de tònas de dèishas nuclearas qui’vs deisharam. Aquestas que s’apielaràn (e que s’apièlan dejà) en lòcs qui deveràn estar guardats, susvelhats, e donc pagats pendent milierats d’annadas. N’an pas la prumèra idea de çò qui’n cau har. Qu’ei shens comptar que  i aurà, probable, d’autes accidents com Chernobil o Fucushima ; la factura que serà bèth drin salada, e tà vos. Qu’auratz tanben a pagar lo subèrcòst de la construccion d’aqueras centralas nuclearas. Que disen que còstan 1 mes en realitat lo prètz qu’ei de 10 ( véder Flamanville e l’EPR).

Eths que se’n trufan ! Que cèrcan sonque a aver quauques votz mei en prométer au monde que i averé ua solucion ecologica, neta e non costosa a la question climatica. Que menteishen. Qu’ei sonque entà har créder au monde que la vita poderà contunhar com abans e que per aquò que deveram sonque cambiar las autòs termicas en per veïcules electrics !!!

Qu’espèri que n’auratz pas a prosejar tròp de temps sus aquera error istorica qui, deu men punt de vista, ei un crimi contra l’intelligéncia. (1)

Guardatz-ve de mau ! E los vòstes mainatges tanben.

(1)Qu’ei Pierre Mauroy, ex prumèr ministre socialista, qui digó a la soa epòca (1982) que de s’opausar au nuclear èra un crimi contra l’intelligéncia

Il y a aussi des crimes contre l’intelligence : le nucléaire en est un

Lettre à mes enfants, petits-enfants présents et à venir ainsi qu’aux générations qui suivront.

Chers enfants

De l’epoque où je vous écris, il y a des gens qui croient que d’élire un président de la République au suffrage universel, en lui donnant des pouvoirs monarchiques, est l’acte démocratique par excellence.

Je voudrais vous parler des conséquences de cette erreur sur votre vie et celle de vos enfants.

Figurez-vous que les deux candidats qui sont en compétition, au moment où je vous parle, se disputent sur la question de savoir s’il faut partir à la retraite à 60 ans, 61, 62, 63, 64, voire 65 ans.

La polémique porte sur le fait de savoir si de travailler plus longtemps permettra de ne pas vous laisser de dettes. Le fait de se préoccuper de votre portefeuille est plutôt noble, à première vue.

Mais, chose étrange, les deux sont d’accord pour poursuivre et même renforcer la construction de centrales nucléaires. Ce serait, selon eux, la seule solution pour sortir de la crise climatique.

Je ne reviendrai pas sur les arguments qui contredisent cette affirmation. Ils se trouvent dans toutes les bonnes et nombreuses publications qui évoquent le scénario de sortie du nucléaire et la compatibilité de cette sortie avec la question du climat.

C’est vrai ! Cela demande une réduction forte de la consommation (gaspillage et mauvaise utilisation) de l’énergie.

Ces gens se préoccupent donc de savoir si vous aurez à payer un peu plus cher dans une dizaine d’années pour les retraites mais se fichent pas mal de savoir comment et combien vous payerez pour les milliers de tonnes de déchets hautement radioactifs que nous vous laisserons. Ces déchets s’empileront (et s’empilent dejà ) dans des lieux qui devront être gardés, sécurisés et surveillés pendant des milliers d’années. Cependant nos deux candidats n’ont pas la moindre idée de ce que l’on pourra faire de ces déchets et de ce que cela va coûter. C’est sans compter qu’il y aura probablement d’autres accidents comme Chernobil o Fukushima et que la facture sera encore plus salée. Elle sera pour vous aussi.

Vous aurez à payer en supplément le coût (et le surcoût) de la construction des centrales nucléaires. Ils disent qu’elles coûtent 1 mais en réalité ce sera 10 ( voir Flamanville et l’EPR). Mais ils s’en moquent. Ils cherchent juste à faire des voix en promettant aux électeurs qu’il y aurait une solution écologique propre et non coûteuse à la question climatique, grâce au nucléaire. Ils mentent en promettant que la vie pourra continuer comme avant et qu’il suffit pour cela de changer les voitures thermiques en voitures électriques !!! 

J’espère que vous n’aurez pas à faire de trop longues dissertations sur cette erreur historique qui, de mon point de vue est un crime…contre l’intelligence. (1)

Prenez soin de vous ! Et de vos enfants.

(1)C’est Pierre Mauroy, ex premier ministre socialiste, qui dit à son époque (1982) que de s’oposer au nucleaire était un crime contre l’intelligence

Occitanes d’ici et d’ailleurs de cœur et d’Oc : ENDAVANT !

Voici la lettre publiée par quelques femmes occitanistes appelant à une présence aux élections législatives de juin prochain

Nous sommes quelques femmes à participer à la mise en place de candidatures occitanistes pour les prochaines élections législatives.

Nombreux sont les combats occitanistes menés au travers d’actions dites «culturelles ». Cet investissement est noble et les femmes y sont nombreuses. Mais … les résultats sont-ils au niveau : les postes d’enseignants, la culture, la langue dans l’espace public, les médias, l’autonomie des régions, la responsabilité des élus, le développement économique de nos territoires, l’emploi, la formation y compris de très haut niveau, le logement, la qualité de vie, l’égalité, la justice sociale, l’écologie ? Tous ces thèmes nécessitent que nous nous engagions tous et TOUTES, nombreux et surtout NOMBREUSES.

Seul le terrain politique permettra d’avancer. Les législatives de juin 2022 sont ce moment d’affirmation de nos valeurs. Nous le devons aussi à cette jeunesse qui désespère et qui attend tant de nous. Et PERSONNE NE FERA LE TRAVAIL À NOTRE PLACE.

Déjà 25 à 30 candidat.e.s sur la ligne de départ et seulement une dizaine de femmes ! Faisons les paris !!! Sur tout le territoire occitan 50 candidatures avec la parité. Soit 25 femmes et 25 hommes.

OUI la présence des femmes candidates est INDISPENSABLE et en plus cela fait partie de notre vision de la politique.

Sur le territoire occitan ces candidatures seront autonomes, sans accord avec un quelconque parti hexagonal. Régions & Peuples Solidaires, qui coordonne les candidatures des partis régionalistes de Bretagne, Corse, Catalogne, Alsace, Pays-Basque, Savoie, met des moyens techniques et financiers à notre disposition pour réussir cette percée de la vision régionaliste et autonomiste. Les Occitans y prennent leur part grâce à des gens venus de divers horizons mais tous attachés à l’idée d’un territoire occitan allant de la Gascogne à la Provence et du Languedoc à l‘Auvergne.

Le droit de vote des femmes a été un combat. Notre vision du monde est indispensable dans les défis à venir. Être candidate est un premier pas. La parité est une opportunité

Osons , osons Occitanes ! Endavant !

Appelez nous , écrivez-nous et on vous expliquera comment on va s’y prendre.

Faites vite ! C’est urgent.

Anne Marie Hautant Tel 06 10 27 61 20 amhautant.poc@orange.fr

Thérèse de Boissezon Tel 06 78 38 27 82 t.deboissezon@gmail.com

Domenja Lekuona domenja@gmail.com

Karine Bordenave karinebordenave@sfr.fr

Occitanas d’ací e d’endacòm mei

de còr e d’Òc : ENDAVANT !

Qu’èm quauques hemnas que participam a la mesa en plaça de candidaturas occitanistas per las eleccions legislativas qui arriban.

Be son nombrós los combats occitanistas menats peu biais d’accions ditas « culturaus ». Qu’ei un investiment nòble e las femnas qu’i participan en nombre. Mes…e son satisfasents los resultats : los pòstes d’ensenhants, la cultura, la lenga dins l’espaci public, los mèdias, l’autonomia de las regions, la responsabilitat dels elegits, lo desvolopament economic deu territòris, l’emplec, la formacion, tanben la de hèra haut nivèu, lo lotjament, la qualitat de vita, l’egalitat, la justícia sociau, l’ecologia ? Tots aqueths tèmas necessitan que siam engatjats tots e TOTAS, nombrós e subretot NOMBROSAS.

Sol lo terrenh politic que permeterà d’avançar. Las legislativas de junh de 2022 son lo moment que cau per afirmar las valors nostas. Aquò qu’ac devem tanben a la joentut, sovent desesperada e qui espèra, totun, hèra de nosauts. E I A PAS ARRES PER HAR LO TRIBALH EN NOSTA PLAÇA.

Dejà 25 a 30 candidat.a.s que vòlen partir mes i a sonque un detzenat de hemnas ! Alavetz, que podem har ua jòga !!! Sus tot lo territòri occitan 50 candidaturas dab la paritat. Sia 25 hemnas e 25 òmis.

ÒC, la preséncia de hemnas candidatas qu’ei INDISPENSABLA e, de mei, aquò que hè part de la vision qu’avem de la politica.

Suu territòri occitan aqueras candidaturas be seràn autonòmas, shens acòrd dab cap de partit exagonau que sia. Regions & Pòbles Solidaris, que coordona las candidaturas deus partits regionalistas e autonomistas de Bretanha, Corsega, Catalonha, Alsàcia, País-Basco, Savòia, que hica mejans tecnics a la nosta disposicion per escàder aquesta traucada de la vision regionalista e autonomista. Los occitans que hèn la lor part deu tribalh mercés a monde vienuts d’orizonts divèrs e tots estacats a l’idèa d’un territòri occitan que va de Gasconha a Provença e de Lengadòc a Auvèrnha.

Lo dret de votar per las hemnas qu’estó ua luta. La vision qu’avem deu monde qu’ei indispensabla per superar los desfís que vienen. Estar candidata qu’ei un prumèr pas. La paritat qu’ei un parat.

Occitanas ! Que devem gausar, aver ausencia. Endavant !

Aperatz-nse, escrivetz-nse e que’vs diseram quin ns’i gaham.

Que s’i cau har ! I a urgéncia.

Anne Marie Hautant Tel 06 10 27 61 20 amhautant.poc@orange.fr

Thérèse de Boissezon Tel 06 78 38 27 82 t.deboissezon@gmail.com

Domenja Lekuona domenja@gmail.com

Karine Bordenave karinebordenave@sfr.fr

Pau : une vision aseptisée et intolérante de la diversité linguistique

manifestation de soutien à la loi Molac à Pau en mai dernier

Se réunir à Pau pour parler de multilinguisme et de diversité linguistique est à priori une bonne idée. C’est ainsi que des discussions vont se dérouler ce mardi au Palais Beaumont dans le cadre de la semaine de la francophonie.

Mais malheureusement cette réunion sera limitée aux langues des Etats européens. Cela ne représente qu’un tiers des langues parlées dans l’Union européenne.

Notre langue, l’occitan, ainsi que toutes les autres langues dites « régionales ou minoritaires »  d’Europe n’auront pas droit de cité dans cette réunion. Voilà une vison bien étriquée du multilinguisme.

Certes la France a toujours refusé de ratifier la Charte européenne des langues régionales et minoritaires donc tout cela semble logique. Il est vrai aussi que c’est en France que l’on tolère du bout des lèvres l’enseignement des langues dites régionales par immersion. On se souvient que la loi Molac (mai 2021) a été censurée par le Conseil Constitutionnel alors qu’elle a été votée par une immense majorité de députés.

La négation de l’existence de nos langues est l’expression d’un mépris pour les millions de citoyens européens qui parlent ces langues, dont certaines, il faut le signaler, bénéficient d’une reconnaissance officielle, d’un emploi dans l’administration, l’école, les médias.

La France est en retard. Sa vision des langues est archaïque. Cela ne présage rien de bon pour l’avenir même de langue française que certains jugent menacée. On ne bâtit pas une politique linguistique, une politique en faveur du multilinguisme sur l’exclusion d’autres langues. On ne peut prétendre  : « valoriser la diversité linguistique comme facteur de construction d’une citoyenneté européenne » pour citer le le ministre J.B Lemoyne, en sous-entendant qu’il existerait des sous-langues.

Demain à Pau c’est semble t-il en partant de cette idée que l’on se réunit.

La ville de Pau

Quel dommage que l’on écarte l’expertise que peuvent apporter en matière linguistique ceux qui depuis des années se mobilisent pour la diversité des langues et en l’occurrence les acteurs de terrain de l’occitan.  

Potin menaça la patz del monde/Poutine menace la paix du monde

Comunicat del POC (bilingüe)

Lo president rus met en perilh la patz del monde

L’imperialisme rus e las elucubracions de V.Potin meton en perilh la patz de l’Euròpa e del monde.

L’ataca aviada aqueste 24 de febrièr es inacceptabla.

Nòstra solidaritat va primièr al pòble d’Ucraina qu’es la victima majora d’aquela guèrra.

L’Union europèa es mesa a l’espròva per aquestes eveniments. Son unitat serà un element màger per que la resisténcia al dictator rus, e a son armada, siá eficaça.

Las annadas que venon de passar e la politica russa que consistís a roganhar de territòris amb d’arguments faus de proteccion de populacions russofònas, mòstran clarament que l’Union Europèa se dèu refortir per poder resistir a l’accion de responsables politics fanatizats per un nacionalisme e un chauvinisme descabestrats. 

Las primièras sanccions economicas que son estadas presas, representan una primièra responsa a l’agression. De sanccions suplementàrias devon arribar.

Aquesta guèrra, e las sanccions que son estadas presas contra la Russia, auràn de consequéncias sus nòstra vida vidanta  (aprovesiments divèrs, creissença dels prètzes…) mes es segurament lo prètz que cal pagar per sostenir los ucrainians e s’opausar als projèctes expansionistas de V.Potin.

Nòstra solidaritat dèu anar tanben cap als ciutadans russes, estacats a la democracia e a lor cultura, que s’opausan a la dictatura deu Kremlin e que refusan la guèrra. Existisson, e son mai nombroses que pòt semblar. Son victimas de la repression e de la propaganda e devon èstre sostenguts. Tre que lo sistèma qu’es en plaça au Kremlin s’afondrarà, calrá enfin que la Russia prenga lo camin de la democracia.

Mai que jamai una Euròpa federala, de las fòrtas, sembla èstre la sola vertadièra solucion per una patz durabla sus l’ensemble de nòstre continent.

Lo Partit Occitan

24/2/2022

Communiqué du POC

Le president russe met en péril la paix du monde

L’impérialisme russe et les élucubrations de V.Poutin mettent en péril la paix en Europe et dans le monde.

L’attaque qui a été lancée ce 24 février est totalement inacceptable.

Notre solidarité va au peuple d’Ukraine qui est la première victime de cette guerre.

L’Union Européenne est mise à l’épreuve par ces événements. Son unité sera un élément majeur pour que la résistance au dictateur russe et à son armée soit efficace.

Les années passées et le grignotage territorial russe sous des prétextes fallacieux de protection de populations russophones, montrent à l’évidence que l’Union Européenne doit se renforcer pour résister à l’action de responsables politiques aveuglés par un nationalisme et un chauvinisme débridés.

Les premières sanctions économiques qui ont été prises sont un premier élément de réponse à l’agression. D’autres doivent venir.

Cette guerre et les sanctions qui sont prises contre la Russie, auront des conséquences sur notre vie quotidienne (approvisionnements divers,  hausse des prix …) mais c’est sans doute le prix à payer pour soutenir les ukrainiens et s’opposer aux projets expansionnistes de V.Poutin.

Notre solidarité doit aussi aller aux citoyens russes, attachés à la démocratie et à leurs culture, qui s’opposent à la dictature du Kremlin et qui refusent la guerre. Ils existent et sont plus nombreux qu’il n’y paraît. Victimes de la répression et de la propagande, ils doivent être soutenus. Dès que le système en place au Kremlin s’effondrera il faudra enfin que la Russie prenne le chemin de la démocratie.

Plus que jamais une Europe fédérale forte apparaît comme la seule véritable solution pour une paix durable sur l’ensemble de notre continent.

Lo Partit Occitan

24/2/2022