Pour parler votre langue mettez un masque ou taisez vous !

Certaines langues aident à la propagation du virus… et des idées. Il est donc recommandé de porter un masque ou de se taire.

Il y a les langues qui sont malades et les langues qui rendent malades ! Oui, une étude sur les sons que nous émettons avec notre bouche montre que le Covid 19 se propage plus facilement selon que l’on prononce telle ou telle lettre.

Ainsi les Q, K, sont très nocifs puisqu’ils ont la capacité de propulser des aérosols à longue distance et rapidement. Méfiez vous aussi des B, D et P qui sont assez sournois.

Tout cela a été calculé et mesuré. Donc il serait bon d’en revenir à des mots sans consonnes pour éviter la propagation du virus.

La phrase en occitan « Que vau har ua moleta de pipèrs » ( je vais faire une omelette aux piments ) est extrêmement dangereuse prononcée sans masque. Le mot « pipèr», qui est quasiment identique en anglais, a été mesuré comme particulièrement propagateur d’aérosols. Si en plus vous rajoutez le QUE et le VAU  plus le HAR qui est expiré vous êtes quasiment un criminel.

C’est sans doute tout cela qui explique la réticence du ministre de l’Education à développer l’enseignement de l’occitan et des autres langues dites régionales. Il s’agit sans aucun doute d’éviter la propagation des virus. C’est une mesure sanitaire. Rien d’autre.

Et encore nous ne parlons là que de phrases anodines, prononcées dans le feu de l’action du quotidien. Vous imaginez bien que l’omelette aux piments étant un plat que l’on ne consomme pas tous les jours nous ne sommes pas en présence d’une phrase qui serait une arme courante. Elle ne contient aucune idée particulièrement subversive.

Mais imaginez une phrase qui, en plus de contenir des consonnes et des voyelles dangereuses, contiendrait une idée qui pourrait être jugée comme ne respectant pas les précautions de base que sont les gestes barrières.

Je prends au hasard : « Volem una politica per desvolopar nòstras lengas » (nous voulons une politique pour développer nos langues). Cette phrase est très dangereuse. Vous voyez déjà les virus partir à l’assaut !  Dans d’autres langues, aussi primitives que l’occitan, comme le breton, le basque, le corse, le catalan, les divers créoles ou les langues de Guyane et de Kanaky  et j’en passe,  il est certain que cette phrase comporterait aussi beaucoup de risques de projection d’aérosols ; mais en plus elle serait porteuse d’une idée…et là nous atteignons un niveau de dangerosité insupportable.

Eh oui ! Les mots, les langues sont porteuses d’idées parfois beaucoup plus nocives que certains virus ! Et quand on mélange les deux cela peut apparaître comme des armes de destruction massive.

C’est donc pour cela que la France mène sa politique linguistique si particulière. Il s’agit juste d’éviter la contamination ! N’y voyez rien d’autre !

On avait inventé l’article 2 de la constitution. On avait expérimenté il y a quelques années dans les écoles le fameux « il est interdit de cracher par terre et de parler patois » qui soit dit en passant était prémonitoire si l’on en croit les études sur la propagation du virus actuel ! Maintenant le plus sage est de mettre un masque…ou mieux de demander à ceux qui parlent des langues dangereuses pour la santé de SE TAIRE.

David Grosclaude

Samedi 10 octobre : « pour que vivent nos langues » . La France ne doit plus être un mouroir pour les langues

4 commentaires

  1. Hadiu de Domenja · Il y a 12 jours

    Supèrbament clar dit (dab la masca)! Que i son locutors de lengas qui a mesuras deus temps ‘s’engenhèn’ a esfaçar cèrtes sons. Pensem a d’aquestes ‘zazós’ abans l’òra qu’estón los ‘Inc’oyables’ dab la R dens los salons de la hauta.

  2. joanluc · Il y a 12 jours
  3. joanluc · Il y a 12 jours

    Enfin, compreni de que serveish l’article 2 de la constitucion francesa, es per protegir se deth COVID !

  4. David Grosclaude · Il y a 12 jours

    qu’ei aquò ! E de las autas malaudias autonomistas

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s