Tuez les tous ! Il restera des os à ronger

Tuez les tous ! Il restera des os à ronger

A propos de ceux qui estiment que le catharisme est une préfiguration de l’écologisme et que nous vivons donc dans une époque qui promeut le « suicide assisté » et « la culture de la mort ».

C’est une étrange et inquitétante conférence de Carême que l’on a pu entendre sur les ondes de France Culture *. Le service public est en effet chargé de laisser un espace de parole aux différentes confessions. On peut donc entendre les représentants des diverses religions expliquer leur vision du monde et de l’actualité.

Montségur : lieu de suicide collectif et assisté ????

Mais ce que l’on a pu entendre le 21 février dernier, dans la bouche d’un prêtre catholique de Paris, Guillaume de Menthière, enseignant en théologie est tout à fait…inquiétant.

Disons que le thème majeur de cette communication était la question de la situation sanitaire et de ses contraintes avec un dérapage assez scandaleux sur la question écologique. Dérapage qui d’ailleurs ne semblait pas incontrôlé.

Je ne résiste pas à la tentation (pourtant j’ai été averti des dangers de m’y soumettre) de vous citer quelques phrases qui annonçaient une sorte de délire qui, je le crains, doit être partagé par certains catholiques. En tous cas les applaudissements en fin de la conférence semblent le prouver. Ainsi ce théologien explique : « C’est ainsi que de vieilles notions comme le Jugement, la responsabilité morale, la Fin des temps ressurgissent étrangement de nos jours, portées non plus par des ecclésiastiques, mais par des adolescentes nordiques qu’angoisse la disparition des phoques et des chimpanzés, prémices et prophétie de notre propre disparition. Il faut avouer que l’ambiance et les discours écologistes que l’on nous assène à longueur de journée ne sont pas des plus optimistes…».

Vient ensuite une sorte de moment nostalgique durant lequel l’orateur confesse qu’au moins autrefois, les idéologies (marxisme , existentialisme) offraient du rêve et de l’utopie et que c’était  là : « sous des formes dévoyées d’authentiques pensées du Salut ».

Mais tout cela est balayé aujourd’hui par le catastrophisme que l’on illustre avec la fonte des glaciers et la disparition des espèces.

Ce catastrophisme ne serait rien d’autre qu’une façon d’humilier l’homme en lui rappelant qu’il risque de disparaître.

« Autrefois, dit notre théologien, on rabbattait le caquet des prétentions humaines en rappelant que l’Homme cousinait avec le singe. Aujourd’hui on l’humilie en prétendant qu’il va rejoindre bientôt les mamouths et les tyranosaures…».

Que l’homme soit un cousin du singe paraît difficile à contester, mais bon quand on écoute les arguments qui vont suivre on se demande si les dinosaures ont vraiment disparu. Je cite : « On ne se rend pas compte les dégâts que font dans de jeunes esprits cette propagande verte. Si l’écologie est une dimension nécessaire à notre être au monde, une tempérance vertueuse, l’écologisme lui, dégénère rapidement en une idéologie terrifiante, profondément anti humaniste. L’homme n’est-il pas le seul animal nuisible sur cette planète ? Ne faut-il pas le supprimer ce prédateur insatiable ?  ne doit on pas consoler la déesse nature en lui offrant comme au bon vieux temps des religions païennes quelques sacrifices humains ? ».

Toute ces idées qui brouillent l’entendement de nos jeunes esprits seraient aussi responsables du refus de faire des enfants et encouragerait à la promotion du contrôle des naissances, et aménerait même à un contrôle imposé des naissances.

Je n’épiloguerai pas sur ce qui peut troubler les jeunes esprits. Certaines églises en connaissent un rayon et parlent en spécialistes.

 C’est aussi un argument d’une grande banalité chez les hyper conservateurs et autres réactionnaires que de s’ériger en protecteur des jeunes cerveaux, faibles et influençables. Quant à rajouter un « isme » pour faire peur (d’écologie on passe à écologisme)  c’est  aussi très classique.  

La suite est un feu…d’artifice et sent plutôt le bûcher. Jugez en :

« Cette idéologie verte s’apparente à l’exécrable hérésie des cathares, qui promouvait le mépris de la chair, le végétarisme, le refus de la natalité et la promotion du suicide assisté, ce qui n’explique pas d’ailleurs les violences exercées contre ces zadistes du moyen âge. Loin des ébahissements des touristes du languedoc, il faut le redire, le catharisme fut une secte d’épouvante, en vouant l’homme périmé au rebut, son héritier l’écologisme est le fer de lance de ce que Jean Paul II appelait la culture de mort ».

La pèira al Prat dels Cremats al pè del castèl de Montsegur

Ainsi le danger qui nous guette serait le catharisme ? Il viendrait de réapparaitre sous une forme nouvelle ?

Je croyais que Rome avec l’aide de Simon de Montfort, du roi de France et d’autres soldats d’une foi ne cherchant qu’à défendre l’avenir de l’humanité, avaient réglé son compte au catharisme. Je pensais qu’il était parti en fumée grâce à l’action d’hommes inspirés par la seule volonté de sauver l’humanité ! D’ailleurs cette croisade, que semble relancer notre curé parisien, n’avait-elle pas pour arme première un système de suicide collectif assisté. Oui, comment pourrait-on qualifier autrement le fameux « Tuez-les tous, Dieu reconnaitra les siens ! ». Si ce n’est pas du suicide assisté, avec une certaine insistance d’ailleurs, c’est que mon esprit a été altéré dès mon plus jeune âge par un écologisme précoce auquel il faut ajouter un occitanisme têtu.  

Quant au végétarisme dénoncé par notre conférencier j’ai envie d’y répondre avec une pirouette en lui demandant s’il ne craint pas, avec ses arguments plus que scabreux, d’encourager ceux qui ont une certaine tendance à « bouffer du curé ». Ce serait une entorse au végétarisme, c’est évident.

Il faut cependant avoir un sacré culot pour dénoncer une « exécrable hérésie »  et une « secte d’épouvante » qui ont servi de prétextes à des massacres dont l’ampleur a longtemps été niée par l’église catholique et par l’histoire officielle,  le tout en se protégeant derrière une phrase qui dit qu’on ne peut excuser les violences de l’époque. C’est en réalité une façon pitoyable de les excuser. Et je ne parle pas de ce rapprochement fait entre cathares e zadistes. C’était donc ça ! Les cathares étaient des zadistes ! Ils auraient décidé d’occuper de façon illégale un espace idéologique, un territoire mental, qui était légitimement  la propriété d’une église qui elle n’avait pas le « mépris de la chair » et qui ne faisait pas la promotion du suicide mais juste celle du massacre de masse !

Comme c’est facile de se faire de jolis raisonnements anti écologistes avec une histoire qui date de huit cents ans ! On peut dire n’importe quoi sans prendre de risques. C’est loin, c’est oublié.

Si les idées écologistes sont les héritières du catharisme cela expliquerait que certains ont choisi d’être occitanistes et écologistes. Mais je n’irai pas sur ce terrain. Ce serait aussi scabreux que les phrases que j’ai citées.  Je ne suis pas cathare, je n’ai aucune nostalgie de cette époque lointaine et je me méfie d’ailleurs toujours des nostalgies en politique. Parce que ce n’était pas un discours théologique que j’ai entendu mais bien un discours politique digne des certaines époques « d’épouvante ».

Je ne sais pas, cher curé de paroisse, si le Dieu dont vous vous revendiquez à reconnu qui que ce soit dans les massacres perpétrés sous prétexte de catharisme. Ce n’est pas le sujet du jour. Le sujet ce sont les massacres qui sont au menu du jour. Ils ne manquent pas et ce n’est pas l’écologisme qui en est à l’origine mais plutôt la négation de l’idée que la planète est finie, qu’il faut la ménager et partager les ressources vitales. Cependant il vous reste visiblement quelques os à ronger et peut-être y trouvez-vous un peu de viande pour vous mettre à l’abri du végétarisme honni.

David Grosclaude

* à écouter en podcast

https://www.franceculture.fr/emissions/conferences-de-careme-catholique

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s