Il y a aussi des crimes contre l’intelligence : le nucléaire en est un Que i a tanben crimis contra l’intelligéncia : lo nuclear que n’ei un

Lettre à mes enfants, petit-enfants et aux générations qui suivront

ARTCLE BILINGUE (Oc/francés)

Letra aus mens hilhs, arrèrhilhs, e arrèrhilhas a viéner

e tanben a las generacions qui seguiràn

Cars mainatges

De l’epòca de on v’escrivi que i a monde qui creden que d’elegir un president de la Republica au sufragi universau, e’n lo dar poders monarquics, ei l’acte democratic per exceléncia.

Que’vs vòli parlar de las consequéncias d’aquera illuson sus la vòsta vita, la vòsta e la deus vòstes mainatges.

Figuratz-ve que los dus candidats qui son en competicion a l’òra e a l’epòca quan parli, se pelejan entà saber dinc a quin atge e cau tribalhar : 60 ans, 62 ans, 64 ans o 65 ans ?

La polemica que pòrta sus la question de saber se de non pas tribalhar pro longtemps e v’obligarà a pagar vosautes. Que’s disen preocupats peu hèit de non pas vos deishar deutes. La preocupacion que sembla nòbla a prumèra vista.

Mes, causa estranha, los dus que s’acòrdan entà seguir e tanben ahortir la construccion de centralas nuclearas. Que seré, segon çò que disen, la sola e unica solucion entà sortir de la crisi climatica.

Non tornarèi pas suus arguments contra aquera afirmacion. Que’s tròban en tota la bona literatura sus las possibilitats de sortir deu nuclear, en tot sauvar lo climat, publicadas desempuish quauques annadas. Qu’ei vertat que necessita ua reduccion hòrta deu consum ( deu desperdici e maubarrei) de l’energia.

Donc que cau que sàpitz que son monde qui’s preocupan de saber s’auratz a pagar un pauc mei car dens un detzenat d’annadas per las retiradas ; mes n’an pas arren a har de saber quin pagaratz per la conservacion, la proteccion e la gestion de milierats de tònas de dèishas nuclearas qui’vs deisharam. Aquestas que s’apielaràn (e que s’apièlan dejà) en lòcs qui deveràn estar guardats, susvelhats, e donc pagats pendent milierats d’annadas. N’an pas la prumèra idea de çò qui’n cau har. Qu’ei shens comptar que  i aurà, probable, d’autes accidents com Chernobil o Fucushima ; la factura que serà bèth drin salada, e tà vos. Qu’auratz tanben a pagar lo subèrcòst de la construccion d’aqueras centralas nuclearas. Que disen que còstan 1 mes en realitat lo prètz qu’ei de 10 ( véder Flamanville e l’EPR).

Eths que se’n trufan ! Que cèrcan sonque a aver quauques votz mei en prométer au monde que i averé ua solucion ecologica, neta e non costosa a la question climatica. Que menteishen. Qu’ei sonque entà har créder au monde que la vita poderà contunhar com abans e que per aquò que deveram sonque cambiar las autòs termicas en per veïcules electrics !!!

Qu’espèri que n’auratz pas a prosejar tròp de temps sus aquera error istorica qui, deu men punt de vista, ei un crimi contra l’intelligéncia. (1)

Guardatz-ve de mau ! E los vòstes mainatges tanben.

(1)Qu’ei Pierre Mauroy, ex prumèr ministre socialista, qui digó a la soa epòca (1982) que de s’opausar au nuclear èra un crimi contra l’intelligéncia

Il y a aussi des crimes contre l’intelligence : le nucléaire en est un

Lettre à mes enfants, petits-enfants présents et à venir ainsi qu’aux générations qui suivront.

Chers enfants

De l’epoque où je vous écris, il y a des gens qui croient que d’élire un président de la République au suffrage universel, en lui donnant des pouvoirs monarchiques, est l’acte démocratique par excellence.

Je voudrais vous parler des conséquences de cette erreur sur votre vie et celle de vos enfants.

Figurez-vous que les deux candidats qui sont en compétition, au moment où je vous parle, se disputent sur la question de savoir s’il faut partir à la retraite à 60 ans, 61, 62, 63, 64, voire 65 ans.

La polémique porte sur le fait de savoir si de travailler plus longtemps permettra de ne pas vous laisser de dettes. Le fait de se préoccuper de votre portefeuille est plutôt noble, à première vue.

Mais, chose étrange, les deux sont d’accord pour poursuivre et même renforcer la construction de centrales nucléaires. Ce serait, selon eux, la seule solution pour sortir de la crise climatique.

Je ne reviendrai pas sur les arguments qui contredisent cette affirmation. Ils se trouvent dans toutes les bonnes et nombreuses publications qui évoquent le scénario de sortie du nucléaire et la compatibilité de cette sortie avec la question du climat.

C’est vrai ! Cela demande une réduction forte de la consommation (gaspillage et mauvaise utilisation) de l’énergie.

Ces gens se préoccupent donc de savoir si vous aurez à payer un peu plus cher dans une dizaine d’années pour les retraites mais se fichent pas mal de savoir comment et combien vous payerez pour les milliers de tonnes de déchets hautement radioactifs que nous vous laisserons. Ces déchets s’empileront (et s’empilent dejà ) dans des lieux qui devront être gardés, sécurisés et surveillés pendant des milliers d’années. Cependant nos deux candidats n’ont pas la moindre idée de ce que l’on pourra faire de ces déchets et de ce que cela va coûter. C’est sans compter qu’il y aura probablement d’autres accidents comme Chernobil o Fukushima et que la facture sera encore plus salée. Elle sera pour vous aussi.

Vous aurez à payer en supplément le coût (et le surcoût) de la construction des centrales nucléaires. Ils disent qu’elles coûtent 1 mais en réalité ce sera 10 ( voir Flamanville et l’EPR). Mais ils s’en moquent. Ils cherchent juste à faire des voix en promettant aux électeurs qu’il y aurait une solution écologique propre et non coûteuse à la question climatique, grâce au nucléaire. Ils mentent en promettant que la vie pourra continuer comme avant et qu’il suffit pour cela de changer les voitures thermiques en voitures électriques !!! 

J’espère que vous n’aurez pas à faire de trop longues dissertations sur cette erreur historique qui, de mon point de vue est un crime…contre l’intelligence. (1)

Prenez soin de vous ! Et de vos enfants.

(1)C’est Pierre Mauroy, ex premier ministre socialiste, qui dit à son époque (1982) que de s’oposer au nucleaire était un crime contre l’intelligence

2 commentaires

  1. JM S · avril 14

    Non soi segur d’entener!
    E cau har?
    Se escotam lo Jancovici de carbon4 que non es un colhon lo nuclear que ha hreita ta limitar lo rescauhament climatic

    • David Grosclaude · avril 14

      Qu’ei ua engana pr’amor non gausan pas díser au monde que va caler baisha lo consum d’energia. Alavetz en davant per lo nuclear e atau tot monde que poderàn contunhar de consumir. Mes qu’ei ua coneria. La luta contra l’escaloriment climatic se pòt har shens préner lo risc de las dèishas nuclearas. Mes los interès deu nuclear que son potents. Que rapòrta mei que de har estauvis d’energia. L’energia mensh cara qu’ei la qui estauviam. Que i a mei d’un scenario shens nuclear mes lo govèrn francés qu’arrefusa de reconéisher que s’ei mau aviat dab tot aquò. De tota faiçon la question de las dèishas n’ei pas reglada e arrés non saben çò que’n cau har a despart de las deishar trempar dens l’aiga a La Hague…dinc a quan ? Un accident ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s