«endavant ! » dit non à la LGV Bordeaux-Dax et Bordeaux-Toulouse.

La réponse des candidats des Landes de « endavant ! » faite au CADE le collectif des associations opposées à la LGV entre Bordeaux et Dax et au projet GPSO en général avec le projet d’un passage de LGV en Pays Basque.

Los tres candidats de las Lanas per « endavant ! » qu’an responut aus opausants a la LGV qui deu anar de Bordèu a Dacs e après de cap tau País Basco. Un projècte qui tanben ei ligat au pojècte qui vòu que sia creada ua linha navèra enter Bordèu e Tolosa.

Les LGV et autres lignes à très grande vitesse sont des aberrations inutiles pour l’aménagement du territoire et des transports.

Nous sommes favorables à l’aménagement du réseau existant, sa rénovation et la réouverture de lignes fermées à ce jour (Pau Saragosse par exemple, ou remettre en service une ligne Tarbes-Mont-de Marsan-Bordeaux)

Faire des TGV alors que la fiabilité des trains de proximité se dégrade est une aberration.

Le gain de temps est ridicule comparé au coût total. De plus le gain de temps en porte-à-porte pour qui ne vit pas près d’une gare TGV est nul voire négatif.

Le modèle LGVest un choix d’aménagement du territoire que nous n’acceptons pas. Il recentralise encore plus le réseau ferroviaire et sacrifie les transversales.

Il est écologiquement contestable (espaces détruits, consommation d’énergie )

Il bénéficie en premier lieu à Paris et aux grandes métropoles.

Il est anormal de faire payer des collectivités pour des trains qu’elles ne verront jamais alors même qu’elles ne peuvent bénéficier d’une qualité de service sur le réseau classique.

Rénover les lignes classiques permet d’atteindre des vites très importantes et d’améliorer la mobilité sans dépenser les sommes astronomiques prévues pour les LGV. (cf les choix faits par certains pays européens qui ont laissé le modèle de la Très Grande Vitesse pour la Grande vitesse sur lignes classiques) .

Tout cet argent pour quoi ? « Rapprocher » les plages et les montagnes du « sud-ouest », des Pyrénées ou du « sud » à 4h00-5h00 de la capitale, gagner dix minutes, pour mieux jouir de la résidence secondaire, se mettre au vert ou au mieux pour télétravailler depuis chez soi.

C’est un modèle de société que nous contestons.

Transformer la Gasconha (Gascogne) et Iparralde (Pays basque) en lieux de villégiature pour touristes aisés, impacte les prix de l’immobilier, favorise l’accaparement foncier et immobilier et prive les locaux du droit de pouvoir se loger correctement au pays (cf. gentrification de Bordèu | Bordeaux qui se produit maintenant sur les villes landaises, béarnaises et basques de moindre taille et sur les côtes landaises ou basque, còsta d’argent, argent de còsta).

Les travailleurs d’ici se rendent-ils sur leurs lieux de travail en TGV, le feront-ils en LGV ? Nous devons d’abord exiger que les horaires et la fréquence des TER et des Intercités, soient adaptés aux déplacement de la population locale. Nous devons investir dans des lignes intercités et TER, au service des régions » (Bordeaux-Ychoux-Morcenx ; Morcenx-Dax ; Dax-Bayonne ; Dax-Pau ; Bordeaux-Toulouse, Bayonne-Toulouse, Toulouse-Marseille…).

Habitants, exploitants agricoles seront expropriés, des zones forestières seront saccagées et des zones riches en diversité animale et végétale seront détruites. C’est une casse absurde et c’est inutile !

L’état jacobin et les notables locaux sacrifient ainsi les intérêts des gascons et des basques sur l’autel de la Très Grande Vitesse et de l’exploit technologique. Nous ne sommes pas un parc d’attraction, pas plus que le bronze-cul de l’Europe, ni un lieu de confinement ou une possibilité de télétravail

Parce que Gascogne et Pays basque ne sont pas à vendre !

NON à la LGV !

NON au financement de projets technocratiques centralistes parisiens !

Que volem víver e decidir au País !

OUI aux TER et Intercités sur des lignes maintenues en état de fonctionnement et améliorées.

OUI à des fréquences horaires pratiques pour aller au travail, dans les administrations, dans les services de santé, …

OUI à un maillage au service des populations.

OUI aux gares accessibles en bicyclette, en scooter,… avec des consignes adaptées.

OUI au train-vélo.

OUI au ferroutage.

Voici l’un des dix points sur lequel nous nous engageons et qui se trouve sur nos professions de foi.

SE DEPLACER MIEUX

Pour le climat, notre pouvoir d’achat et nos territoires, modifions notre façon de nous déplacer. Favorisons les transports alternatifs économes en énergie. Tenons compte des contraintes des ruraux et des urbains. La priorité est aux transports du quotidien (trains, bus, vélo, covoiturage….) plutôt qu’aux projets pharaoniques tels les LGV et autres TGV. Réhabilitons les lignes de chemin de fer abandonnées, développons enfin le ferroutage.

2 commentaires

  1. joanluc · juin 6

    Pour moi les LGV ne sont pas néfastes par elles-mêmes mais par leurs conséquences : comme l’augmentation des loyers à Bordeaux depuis que Paris n’en est plus qu’à 2h30 mais aussi l’emprise énorme de ces lignes sur les terrains, mais cette emprsie est elle plus importante que celle d’une autoroute ? D’un autre côté la diminution des tarifs de transport pour Paris ? Mais pourquoi aller à Paris, plutôt qu’à Rennes, Lyon ou Marseille ? Mais les LGV pour y aller passent par Paris, je ne serais pas contre une LGV reliant directement Bordeaux ou Bayonne à Marseille ou Lyon, ni à une LGV reliant Perpignan à Rennes ou Clermont.

    • LEKUONA · juin 6

      Adiu, (a la lèsta, pras vertadèrament lo temps) l’empresa sus la tèrra (culturas e seuva) qu’ei enòrma, que participa a l’artificializacion e impermeabilizacion + arrecauhament deu sòu. Qu’ei ua vista tecnocratica : a qui va servir ? La telaranha deu camin de hèr que la devem har cambiar per obtiéner transversaus e circular mei plan :a qué serv de passar per París senon concentrar mei…

Répondre à LEKUONA Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s