Le président du Parlement européen confirme la position des eurodéputés sur les langues menacées

Publié le Mis à jour le

Cette lettre de Martin Schulz est adréssée à Jan Moreu qui nous a quités il y a quelques jours suite à un accident de montagne.

Que comprenetz que provòca en jo ua grana emocion. Jan Moreu que s’èra, com de costuma, com en tots los dossièrs qui coneishèva engatjat a 100¨% dens la creacion de l’Ofici Public de la Lenga Occitana. Pendent la mea grèva de la hami que’m viengó véder e que’m sostiengó shens comptar.

Discretament, shens har brut, qu’avèva decidit de sasir lo president deu Parlament europèu.

La réponse de Martin Schulz arrive alors qu’il n’est plus parmi nous et que la mobilisation autour de mon action a permis de recevoir la garantie de l’État que l’OPLO serait créé.

Une preuve de plus que Jan nous manquera.

« Monsieur Moreu,

Par la présente, j’ai l’honneur d’accuser réception de votre courriel daté du 1er juin 2015, par lequel vous attiriez mon attention sur la grève la faim entamée par le conseiller régional d’Aquitaine David Grosclaude afin de faire entériner la création d’un Office public de la langue occitane par le Gouvernement français.

Je crois comprendre que Monsieur Grosclaude a depuis lors reçu l’assurance des Ministres français de l’Éducation et de la Culture de la création de l’Office public pour la langue Occitane prochainement, et a décidé dès lors de mettre un terme à sa grève de la faim. Je suis heureux d’apprendre qu’une solution ait pu être trouvée, répondant je l’espère adéquatement à vos préoccupations.

Votre courriel a été transmis à la Commission de la culture et de l’éducation du Parlement européen, pour information. De manière générale, le Parlement européen accorde une importance particulière à la question de la diversité linguistique et culturelle, comme en atteste l’adoption en septembre 2013 d’une résolution  sur les langues européennes menacées de disparition et la diversité linguistique au sein de l’Union européenne.

Je vous prie de croire, cher Monsieur, en l’assurance de ma considération distinguée.

Martin Schulz ».

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s