Monsieur le député vous manquez de classe !

Publié le

Fin de dialogue avec Jean Luc Laurent ! Je me permets cependant de lui envoyer une réponse à sa réponse  toute aussi méprisante que son premier article. Il a juste changé un peu de vocabulaire.

Carcassona 2009 5

Monsieur le député,

Votre réponse aux nombreuses lettres que vous avez reçues à propos de votre article insultant est totalement insuffisante.

Vous essayez de faire oublier que votre première réaction a été l’insulte.

A cette dernière vous ajoutez maintenant le mépris dans votre prétendue réponse. Il ne s’agirait que d’un malentendu. Nous serions tellement idiots et stupides ( vous l’avez dit, de vrais « dingues») que nous n’aurions pas compris que votre titre était seulement destiné à certains de vos collègues députés ! Nous ne saurions pas lire.

Nous sommes tellement stupides que vous nous gratifiez d’un tas de lieux communs comme celui-ci : « La langue a une double nature, culturelle et politique ». Ah quelle découverte !  Il suffit de vous lire pour savoir que langue et politique peuvent être liées pour le meilleur parfois, et pour le pire en ce qui vous concerne.

Mais vous ne contentez pas de nous abreuver de raisonnements aussi profonds que celui que je viens de citer, vous utilisez les bonnes vielles méthodes de la déqualification en parlant « d’identités folkloriques ». Nous ne sommes donc pas des partenaires sérieux. Nous ne faisons que du « folklore». Mais qui êtes vous pour juger de ce qu’est notre identité ?

Vous parlez de ce vous ne connaissez pas. Vous écrivez à propos de la proposition de loi  : « Je trouve dingue que ses auteurs parlent de « bilinguisme » alors que l’enseignement se ferait exclusivement en langue régionale ». Pourquoi utilisez vous le conditionnel ? Parce que vous ne savez pas que ces écoles existent déjà et qu’elles ont déjà formé des jeunes qui ont aujourd’hui plus de quarante ans pour certains. Et savez-vous que cela existe même dans le service public, pas seulement dans les écoles associatives ?

Vous êtes un député qui vote sur un sujet pour lequel il ne s’est même pas documenté.

Votre réponse aurait d’abord dû commencer par des excuses ; vous auriez pu simplement reconnaitre que vous aviez été insultant et maladroit dans votre rédaction. Vous n’avez visiblement pas la classe nécessaire pour cela. Non, décidément, monsieur, vous manquez de panache.

David Grosclaude

Publicités

2 réflexions au sujet de « Monsieur le député vous manquez de classe ! »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s