Neuf propositions pour 2017 /Nau proposicions per 2017

Publié le

header_twitter_ct2017

NEUF PROPOSITIONS

pour une véritable réforme institutionnelle

pour la suppression des postes de préfets

pour développer l’emploi

pour la fermeture des grandes surfaces le dimanche

pour en finir avec les inégalités territoriales

pour en finir avec les inégalités sociales

pour une politique des transports durable

pour une politique culturelle respectueuse de la diversité

pour interdire l’emprunt à l’étranger afin de financer la présidentielle

IMGP4045

1) Réussir une véritable réforme institutionnelle

Nous devons revoir totalement la carte des régions qui ont été redécoupées sans tenir aucun compte des réalités économiques, historiques, culturelles et

sans tenir compte de l’avis des populations (disparition de la Région Alsace, refus d’une Bretagne historique comprenant la Loire Atlantique etc..). Il faut donc abroger la loi NOTRe.

Réforme de la fiscalité afin de donner aux collectivités des ressources dynamiques qui remplaceront les dotations d’Etat qui sont un moyen de chantage permanent du pouvoir central sur les collectivités.

Donner de vrais pouvoirs aux régions (pouvoir réglementaire et d’adaptation législative).

2) Pour la suppression des postes de préfets et de sous-préfets

Ces postes administratifs avec leur train de vie fastueux doivent être supprimés. La France demeure le seul pays dirigé par son administration. Le candidat François Mitterrand l’avait inscrit dans ses 101 propositions en 1981 mais ne l’a jamais mis en application une fois élu. Nous le ferons. Ces postes héritiers des intendants de la monarchie absolue n’ont plus lieu d’être et coûtent des millions d’euros à l’Etat. Ce sera notre première mesure.

Le contrôle de l’État sur les actes des collectivités territoriales dotées de nouvelles compétences normatives se limitera à l’intervention d’autorités juridictionnelles, (comme c’est souvent le cas dans le reste de l’Europe : Länder, communautés autonomes espagnoles, régions italiennes, Écosse & Pays de Galles au sein du Royaume-Uni). Ces contrôles pourraient se doubler de l’intervention d’autorités indépendantes chargées d’une action pré-contentieuse.

3) Pour développer l’emploi

Aider les TPE créatrices d’emplois

On dit que les TPE sont les premières à créer des emplois. Mais que fait-on pour elles et pour les aider ? Nous proposons la création d’un « médiateur de la législation économique et sociale pour les TPE » L’administration est là pour contrôler ou faire appliquer la loi. Mais celle-ci est si complexe que les TPE, qui n’ont pas de spécialiste Ressources Humaines, sont perdues. Tout comme il existe un médiateur du crédit, il faudrait un « médiateur de la législation économique et sociale ».

4) Pour la fermeture des grandes surfaces le dimanche

La généralisation de ces ouvertures, prônée et établie par le candidat Macron, vient gâcher le bien vivre ensemble, le lien social indispensable entre les gens, le bien être de la vie familiale. Le dimanche doit être consacré au repos et aux activités de loisirs : vie associative, sorties culturelles…

5) Pour en finir avec les inégalités territoriales

Hidalgo
au mois de juin Christian Troadec a remis une lettre à la maire de Paris pour lui dire le pourquoi de son opposition aux JO

Inégalité des investissement publics : Non aux J.O à Paris !

Non aux J.O à Paris ! La candidature de Paris aux J.O de Paris est un exemple de l’obsession centraliste. Cette candidature , doit être abandonnée. Elle n’est qu’un prétexte a investir toujours plus dans une agglomération qui consomme une part toujours plus grande des crédits de l’Etat (transports, habitat, culture…) creusant ainsi des inégalités sociales et territoriales déjà trop importantes.

L’actualité nous montre que cette politique nuit aussi aux habitants même de l’Ile de France. Les épisodes récents de pollution n’en sont qu’un exemple.

La concentration des investissements, payés avec les impôts de tous, en un seul point du territoire a un coût, social, culturel sanitaire et écologique de plus en plus lourd.

6) Pour en finir avec les inégalités sociales

Limitation par la loi de la rémunération des dirigeants de groupes

Il nécessaire que l’Etat intervienne pour limiter le salaire des patrons, dans la mesure où, laissé à lui-même, le marché produit des écarts de rémunérations injustifiables sur les plans social et économique. Ainsi celui-ci atteignait en moyenne 1 à 211 pour 37 patrons du CAC 40 en 2011.

Imposer l’égalité de traitement pour un travail similaire

Malgré les grands discours, l’égalité salariale et professionnelle entre les femmes et les hommes n’est pas effective. Il faut imposer une loi contraignante opposable devant les conseils de prud’hommes directement par les personnes concernées.

7) Pour une politique des transports durable

Un plan rail ambitieux pour un développement territorial équilibré

Remise en état, modernisation et sécurisation en deux années du réseau ferroviaire existant.

Remise en service de centaines de kilomètres de voies abandonnées.

Mise en place d’un véritable plan rail pour le frêt ferroviaire avec création éventuelle de lignes nouvelles et dédiées au frêt.

L’entêtement à vouloir ne développer que le réseau à très grande vitesse a fait prendre du retard au développement de la mobilité ferroviaire pour tous. Abandon de tous les projets de LGV.

Ce plan rail peut être enrichi par le développement du transport maritime ( cabotage)

8) Pour une politique culturelle respectueuse de la diversité

Supprimons le ministère de la Culture !

La politique culturelle d’État est aujourd’hui l’exemple même d’un système inégalitaire. La politique culturelle doit faire l’objet d’une décentralisation réelle. Ce n’est pas le cas aujourd’hui. Le ministère de la Culture dépense les trois quarts de son budget à des institutions installées à Paris. On laisse aux collectivités territoriales le soin de financer la culture hors Paris.

Le ministère de la Culture pourrait être remplacé par une institution d’aide à la création culturelle ayant parmi ses obligations une répartition équitable de l’intervention publique d’État.

Pour la création de vrais médias publics audiovisuels régionaux

La France n’a pas de télévisions régionales publiques dignes de ce nom.

On consacrera 50% du montant total de la redevance audiovisuelle payée par les contribuables à ce projet afin de permettre la création de ces chaînes de télévision régionales publiques autonomes.

Cela permettra le développement de programmes d’information et de divertissement propres et de plein exercice. Nous proposons le même projet pour la radio publique.

9) pour interdire l’emprunt à l’étranger afin de financer la présidentielle

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s