Municipales : demandez le programme /Municipaus : demandatz lo programa

Que soi candidat sus la lista « Artix 2020 Partageons demain ! » Qu’ei ua lista de qui lo cap ei ua hemna: Christine Roussel (au centre en roi sus la fòto). Qu’ei lo prumèr còp qui arriba en aquesta comuna.La lista qu’ei compausada de monde vienguts d’orizons sociaus, professionaus e ideologics hòrt divèrs. Qu’a permetut d’establir un programa qui parteish deu principi que deu territòri estant que podem har hòrt de causas entà la justícia sociau, la luta contra lo cambiament climatic e lo respècte de l’environament, l’educacion e tanben l’identitat culturau e lingüistica deu Bearn.

Groupe Christine ROUSSEL

Je suis candidat sur la liste « Artix 2020 Partageons demain ! » . En voici le programme résumé en quelques lignes. C’est une liste menée par une femme : Christine Roussel (au centre en rouge sur la photo).C’est la première fois dans cette commune.Les candidates et candidats viennent d’horizons très divers mais tous pensent que c’est depuis le local que l’on peut apporter des réponses en matière de justice sociale, d’éducation, d’écologie et de respect de l’identité culturelle et linguistique du Béarn

Pour en savoir plus la page facebook de « Artix 2020 partageons demain ! ».

 

Partageons l’espace

1)Améliorons la circulation douce (piétons et cyclistes) avec de nouveaux aménagements. Créons des liaisons pedestres, sécurisées, pratiques, de nouvelles pistes cyclables. Facilitons l’usage du vélo dans Artix mais aussi vers les communes voisines.

2) Artix a une gare. C’est une chance. Le train est un transport du futur. C’est un service public qu’il faut préserver et utiliser au mieux. Intégrons vraiment la gare à la ville : signalisation de qualité, accessibilité de la gare, aménager la voie passant sous la route de Bayonne.

3)Pour inciter à l’utilisation du train, faisons une information de qualité sur la gare (site internet, panneaux d’information, bulletin municipal etc…).

4)Demandons une billetterie automatique TER au centre ville.

5)Dialogons avec la région et la SNCF pour améliorer le service ( ouverture des guichets, horaires des trains).

6) Aide au covoiturage local (application de mise en relation)

Chaque jour de semaine la gare d’Artix propose plus de trente trains en direction de Pau, Tarbes, Bayonne, Orthez, Bordeaux. Seules six villes du Béarn ont un tel équipement.

IMGP7679

Partageons la vie

1) Appuyons le travail des jardins familiaux et l’association qui les gère ; création d’un jardin pédagogique en relation avec les écoles (semis, plants, compost, ecosystème favorable aux insectes pollenisateurs….)

2) Plantons des arbres fruitiers dans les espaces publics.

3) Sensibilisons la population à l’utilisation de produits alternatifs aux pesticides.

5)Organisons une journée citoyenne pour le ramassage des déchets non biodégradables

6) informons honnêtement sur les questions sanitaires liées aux activités industrielles. La transparence créera la confiance et consolidera l’activité économique. La santé des salariés et des habitants prime. N’opposons pas l’emploi à la santé, les deux sont complémentaires.

Usine

7) Réduisons les gaspillages (eau, air, énergie, espace,éclairage nocturne) en gardant la même qualité de service.

8)Améliorons la circulation douce (piétons et cyclistes) avec de nouveaux aménagements. Créons des liaisons pedestres, sécurisées, pratiques, de nouvelles pistes cyclables. Facilitons l’usage du vélo dans Artix mais aussi vers les communes voisines.

Partageons la démocratie

1)Diffusons les débats du conseil municipal sur internet.

2)La participation active de divers élus en charge de dossiers aux réunions du Conseil municipal doit refléter un vrai travail d’équipe.

3)Mettons en place de moyens de communication qui permettront à chacun d’interroger les élus sur tel ou tel sujet.

4) Organisons une réunion publique chaque année avant l’été, ouverte à tous. Le conseil municipal y fera le bilan des actions engagées et répondra aux questions.

5)Une vraie place sera faite à l’opposition dans le bulletin municipal.

Partageons la culture

  • Bâtissons un programme varié d’événements culturels (musique, théâtre, danse, arts plastiques, conférences…) avec les associations, la bibliothèque, les institutions. Les associations sont bien placées pour aider à développer les fêtes populaires.
  • Profitons de ces évènements pour sensibiliser à l’environnement : produits locaux, minimum de déchets…
  • Invitons des artistes populaires et des artistes novateurs à confronter leurs regards.
  • Faisons se rencontrer les générations : par une manifestation sur la mémoire, l’histoire par exemple.
  • Intégrons des créateurs en occitan dans le programme culturel
  • Valorisons la qualité du travail de nos écoles de musique et de danse en offrant des locaux qui répondent aux besoins. Permettons à tous d’accéder à l’éducation et à l’enseignement artistique et culturel.

Panneau Bilingue

Partageons notre identité

1)Donnons une place à la langue occitane (béarnais) dans la communication municipale (panneaux lumineux et bulletin municipal).

2)Aidons l’enseignement de et dans la langue (Calandreta et autres écoles)

3)Créons un cours pour adultes qui veulent apprendre ou réapprendre la langue.

4)Dynamisons de la politique linguistique que doit mener la CCLO

La Communauté de Communes de Lacq-Orthez s’y était engagée et devait accompagner la politique du Département et de la Région. A ce jour rien de très concret n’a été fait à part quelques panneaux d’entrée d’agglomération. Un panneau ne fait cependant pas une politique linguistique. Il faut faire plus. Comme pour toute action publique il faut une volonté politique et des moyens. Panneaux bilingues 1

Il y a déjà longtemps qu’Artix a mis en place une signalisation bilingue dans ses rues. Mais depuis douze ans rien n’a vraiment évolué et la Calandreta doit être mieux accompagnée. La langue doit aussi être présente dans les établissements publics. Un travail sur la culture reste à faire avec des artistes s’exprimant dans la langue et avec tout ce qui touche à la musique, à la chanson, à la danse. Une offre moderne est nécessaire en ce domaine, en direction des jeunes

Partageons nos projets

  • Donnons les moyens de la participation active des artisiens à la vie de la commune. Nous soutiendrons et porterons les projets d’animation de la vie locale via des équipements socio-culturels, supports de l’action en direction des jeunes, des familles, des séniors, des associations. Nous créerons un lieu d’animation, de débat et d’échange au plateau et un autre au centre.IMGP7812
  • Facilitons l’action des associations : service de coordination de la vie associative, formation et accompagnement des bénévoles…
  • Développons le Point Jeunes pour les enfants, adolescents et jeunes adultes. Une meilleure implication des jeunes dans la vie de la commune facilite leur insertion dans la société.

 

Le centre doit conserver ses activités économiques et commerciales

Les questions économiques, écologiques et d’urbanisme sont liées. Un projet d’installation d’un supermarché sur la zone Eurolacq 2 est en cours Nous avons des interrogations sur ce projet. Le centre d’Artix risque de se vider. Même si des emplois sont annoncés ce serait négatif qu’ils soient créés au détriment de ceux qui existent déjà. IMGP7801

L’agence du Crédit agricole quitte aussi le centre-ville.

Y a-t-il un risque de voir d’autres activités déménager sur le même lieu (pharmacie ou autres services) ?

Il faut dynamiser le marché hebdomadaire. Des équipements nouveaux sont nécessaires, comme une halle couverte par exemple.

Respecter mieux la nature et le cycle de l’eau

Il faut limiter l’imperméabilisation et l’artificialisation des sols. En laissant l’eau pénétrer dans le sol on lutte contre les inondations, on préserve la qualité de l’eau et on protège la biodiversité. 

Imperméabilisation 2

Empêcher l’eau de s’infiltrer dans le sol provoque des indondations et fragilise les nappes phréatiques. La lutte contre les inondations, la protection, le captage et le traitement des eaux coutent cher.

Parkings, trottoirs, voies pietonnes ou cyclables peuvent être poreuses. Le béton et le bitume ne sont pas les seules solutions. Cela ne coûte pas plus cher. Voilà des actions pour lesquelles nous nous engageons. Nous ne devons pas accepter l’ imperméabilisation de surface si ce n’est pas absolument nécessaire.

Les travaux dans notre ville doivent respecter ces critères de modernité et de protection de l’environnement.

Partageons la tranquillité

  • L’équipe municipale doit veiller à la tranquillité publique. Cela nécessite une coordination avec l’État, qui garde la compétence en ce domaine. La cohésion sociale, le vivre-ensemble sont les moyens les plus efficaces pour créer un sentiment de tranquillité.
  • Nous proposons une police municipale mutualisée au niveau de la communauté de communes. Elle sera plus efficace, aura plus d’effectifs et nous maîtriserons les coûts.
  • Nous pensons que l’installation de tout moyen de surveillance dans l’espace public nécessite l’organisation d’un débat avec la population. Cela permettrait d’évaluer l’efficacité de ces dispositifs et l’impact sur le respect de la vie privée.
  • Annoncer la mise en place de caméras de surveillance dans l’espace public sans étude des besoins et des coûts, sans analyse des résultats obtenus ailleurs, n’a pas de sens. La garantie du respect de la vie privée est un élément essentiel du débat public dont ne pourrait se passer un tel projet.

Investir pour demain

 Les impôts locaux ? Nous n’avons pas pour objectif de les augmenter. C’est évident ! Nous savons que les temps sont difficiles pour un bon nombre d’habitants de la commune. Cela signifie t-il que nous ne devons pas investir ? Bien sûr que non. Ne pas recourir à l’emprunt en cette période où le crédit n’est pas cher serait une erreur. Il y a un équilibre à trouver. Nous le savons. Nous irons à la recherche de toutes les subventions possibles pour chacun des projets que nous proposons. Cela allègera la charge sur le budget de la commune. La qualité de vie et l’attractivité d’une ville dépendent de la pertinence des investissements. Artix a perdu 200 habitants depuis six ans (source insee). C’est dommage !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s