Langues régionales : la ministre de la Culture confirme les engagements du président de la République

Publié le

Le ministère de la Culture et de la Communication a indiqué jeudi, en réponse à une question d’un sénateur socialiste, que « la France mettra en œuvre le processus de ratification de la Charte européenne des langues régionales ou minoritaires ».

La ministre confirme ainsi l’engagement que le président de la République avait pris lors de la campagne électorale et qu’il avait précisé par un courrier envoyé au mois d’aout dernier au président de l’Association des Régions de France. Dans ce courrier François Hollande disait qu’il veillerait à ce que la France ratifie la Charte et qu’il souhaitait la mise en place d’un « statut légal clair » pour les langues régionales.

Je me réjouis de la déclaration de la ministre qui indique à propos de la ratification de la Charte : « ce travail sera fait de manière transversale et coopérative, et visera, en liaison étroite avec les parlementaires et l’ensemble des élus, à assurer un plein développement aux langues de France ».

Dans les jours qui viennent je me mettrai en relation avec Aurélie Filippetti, la ministre de la Culture, afin que la commission de l’Association des Régions de France qui a en charge les langues régionales, puisse apporter sa connaissance et son expertise en ce domaine et ainsi faire avancer plus rapidement le processus de ratification.

Bien entendu, cela signifie aussi que nous souhaitons que la ratification de la Charte européenne ne soit qu’un premier pas, le second étant l’adoption rapide d’une loi qui donnera aux langues ce statut évoqué par le président de la République.

Tout cela s’ajoute à ce qu’a dit la ministre chargée de la réforme territoriale. Elle indique que la question des langues sera de la compétence des régions. je suis à 100% d’accord avec cette idée.

Il faut, bien entendu, que pour ce qui concerne les régions occitanes cette compétence soit déléguée à un organisme commun aux différentes régions qui permettra de faire une politique harmonisée, cohérente et plus économique.

Cet outil nous sommes en train de le créer entre les régions Aquitaine, Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon. D’autres viendront certainement plus tard. Il s’agit de l’Office Public de la Langue Occitane.

Mes que cau estar prudents pr’amor los opausants a la reconeishença de las lengas que son tostemps capables de miar ua  ofensiva a l’encòp contra la ratificacion de la Carta europèa e contra lo depaus d’un projècte de lei. 

Que cau donc mantiéner la pression. Que i avèva 30 000 personas a Tolosa au mes de març passat entà demandar la reconeishença de la lenga occitana e lo vòte d’ua lei. Que podom enténer lo sostien deu president deu Senat qui representava lo candidat François Hollande. Que cau donc que las promessas sian tiengudas e a un nivèu haut.

Totas las associacions e los elegits de tot nivèu que deven har pression suus paralmentaris entà que lo govèrn comprenga que la question ei seriosa e que i a ua atenta hòrta dens la populacion sus aqueth tèma.

Non devem pas considerar que las causas avançaràn shens estar acompanhadas d’ua accion permanenta dinc au vòte de la lei e après entà la soa aplicacion. L’istòria que’ns pròva que i a tostemps fòrças( a derat coma a esquèrra) qui an per sola preocupacion d’empachar la reconeishença de la diversitat linguistica suu territòri de la Republica. 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s