Loi sur l’école, réforme territoriale : des projets de loi qui doivent être profondément remaniés

Publié le

L’avant-projet de loi sur le refondation de l’école a provoqué des réactions très vives de la part de tous ceux qui travaillent dans le domaine de la langue occitane et des autres langues dites régionales. Rien ! Pas un mot sur cette question alors qu’il existe des écoles qui enseignent en occitan, en basque en breton, en corse en catalan…dans toutes nos régions. Pas un mot et seulement des mesures en faveur des langues étrangères comme si le fait d’apprendre l’occitan empêchait d’apprendre l’allemand, l’italien ou l’anglais ? 

Rien, c’est plus qu’un oubli c’est une faute. Qui a rédigé cet avant-projet ? En tous cas pas des gens qui connaissent la réalité de l’école dans nos régions. Personne qui sache que les régions passent des conventions avec les rectorats sur la question des langues, personne qui sache que la demande d’enseignement en occitan augmente, personne qui sache que les enfants bilingues qui sortent de ces écoles sont les plus préparés à parler une troisième langue, et voire une quatrième. 

La commission Langues Régionales de l’ARF que je préside a immédiatement écrit au ministre  pour lui  apporter des propositions afin que la loi nouvelle ne se contente pas de reprendre ce qui existe déjà mais pour que soit enfin précisé dans la loi de façon claire que nos langues ont leur place à l’école. 

Voici un extrait de la lettre : 

« Monsieur le ministre,

Je viens de prendre connaissance, avec l’ensemble de mes collègues de la commission « langues régionales » de l’ARF, de l’avant-projet de loi d’orientation et de programmation pour la refondation de l’école de la République. Nous sommes étonnés que la question des langues régionales et en langues régionales ne soit pas mentionnée dans ce texte.

Il existe aujourd’hui dans nos régions un enseignement de ces langues et dans ces langues ; cet enseignement fait l’objet de conventions entre les conseils régionaux et les rectorats. Le développement de l’enseignement en langues régionales et des langues régionales revêt pour nous une grande importance. Le travail que nous menons avec les recteurs depuis plusieurs années a permis de faire de grands progrès et de répondre avec plus d’efficacité à la demande qui s’exprime chaque jour un peu plus dans nos territoires.

Une loi définissant ce que sera l’école demain ne peut pas ignorer cette réalité ».

Nous verrons la suite qui sera donnée à cette demande mais dès aujourd’hui de nombreux élus , des associations, des enseignants se mobilisent pour que ce texte soit conforme aux engagements du président de la République. 

Vous aussi vous pouvez interpeler votre député et votre sénateur pour qu’en amont, avant que le Parlement ne se saisisse du texte des modifications soient apportées.

Réforme territoriale

Puis il y a aussi le texte sur la réforme des collectivités territoriales ; un texte très léger et considéré comme très décevant par de nombreux élus de collectivités et particulièrement des régions. C’est une eau tiède, encore plus tiède que ce que l’on pouvait craindre. L’Etat aurait-il peur de lâcher un peu de son pouvoir ? Certes oui mais dans la situation de crise que nous vivons il serait raisonnable qu’il laisse bon nombre de décisions se prendre à un autre niveau. De toute façon il lui restera de quoi moudre. 

Concernant les langues ce texte est aussi consternant que le précédent. Celui qui l’a écrit nous fait revenir à une vision de la culture et des langues régionales qui date des premières années du siècle passé. Les régions pourraient à la limite organiser des animations périscolaires autour des langues et cultures régionales. 

Sur cet texte aussi les interventions se multiplient ; mais il faut qu’elles viennent de partout. Il faut interroger et interpeler les députés et les sénateurs pour leur dire que ce n’est pas ce qui avait été promis et annoncé. 

David Grosclaude 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s