L’occitan et le numérique : un rapport qui fera date

Publié le

Hier, mercredi 27 novembre, à Billère ( Vilhèra ), était présenté le rapport  » diagnostic et feuille de route pour le développement numérique de la langue occitane : 2015-2019″
C’est un travail réalisé avec le soutien de l’ADEPFO ( association commune aux trois régions Aquitaine, Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon qui travainumériquelle dans le

Au chateau d’Este à Billère lors de la présentation du rapport

domaine de la formation et qui est  financée par les trois régions ).
Le travail a été fait par des opérateurs basques ( média kom et Elhuyar ) spécialistes de la communication et des techniques liées au numérique et aux langues, en relation avec une vingtaine d’intervenants occitans des associations et organismes qui travaillent pour la plupart dans le cadre du Congrès Permanent de la Lenga Occitana .
Ce document fait le point sur ce qui existe dans le domaine de l’occitan et du numérique et nous dit le chemin qui reste  à faire.
Nous devons vous doter de correcteurs orthographiques, d’outils liés à la reconnaissance vocale, etc…Tout cela nécessite la création d’outils nouveaux qui peuvent être obtenus grâce aux nombreux dictionnaires, grammaires et autres ouvrages qui existent en occitan et qui doivent être travaillés pour pouvoir servir dans le numérique.
Ce document, ce rapport est un travail de base qui permettra de mettre en place un calendrier de développement des outils numériques adaptés à l’occitan.
Il convient de remarquer que ce rapport a été réalisé par une équipe qui a pris soin de se mettre en relation avec d’autres langues comme le catalan, le basque, le breton, le gallois.
Le travail concret ne manquera pas. Il faudra trouver des compétences ( elles existent sur le territoire occitan ) et les moyens financiers .
Il s’agit sans aucun doute d’une révolution qui se prépare.
Il s’agit d’une étape importante si l’on veut donner à la génération qui vient après nous, qui est dans les écoles bilingues, les calandretas ou qui apprend l’occitan dans un autre lieu, les moyens de faire vivre sa langue, de faire en sorte qu’elle ne disparaisse pas des écrans.
Mille ans après les troubadours qui ont révolutionné l’écrit, l’occitan est face à un nouveau défi dans lequel il ne peut que puiser de la force.

David Grosclaude
Conselhèr regionau d’Aquitània
Delegat a la lenga occitana.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s