Expo universelle, J.O : Paris va nous coûter cher !

Publié le

Encore un grand projet rentable ! Que dis-je ? Encore deux grands projets rentables !

Les Jeux Olympiques à Paris en 2024  et l’Exposition Universelle en 2025.

Cette dernière ne coûtera rien ou presque à en croire ses promoteurs. On dépensera 2,9 milliards d’euros pour en gagner 3,1 milliards. 200 millions de bénéfice ! On se réjouit d’avance. Nous sommes d’ailleurs appelés à nous réjouir.

Presque aussi rentables que d’autres projets que l’on nous avait annoncés comme tels. Il y en a de nombreux comme le nucléaire et l’EPR, les lignes LGV pour parler des plus récents. Il y a des ancêtres comme Concorde.

Non, ne riez pas ; 2024 et 2025 ce sera le gros lot pour…Paris.

P1020536La Tour Eiffel : symbôle de ce que Paris doit à l’expo universelle

Certes, jamais le centralisme ne s’est renié. Tout a toujours été fait pour que l’on n’ait qu’une seule et grande ambition ; celle d’aller à Paris le plus vite et le plus souvent possible. Mais depuis quelques années des mots avaient circulé comme « décentralisation » et « régionalisation ». On se disait que peut-être il y aurait quelques changements. Les ambitions décentralisatrices n’ont pas fait long feu.

Comme c’est la crise, plus de complexes ; on revient aux bonnes vielles méthodes. La présentation du projet d’exposition universelle à Paris en 2025 est un exemple du genre. On va nous refaire une tour Eiffel, (numérique je vous prie) mais surtout on va investir beaucoup d’argent pour moderniser Paris. Et rien n’est caché, on dit clairement les choses : ExpoFrance 2025 a signé un partenariat « avec la société du Grand Paris, qui pourrait permettre de booster la future métropole et notamment le projet de métro Grand Paris Express ».

P1050728

Concorde : prestigieux, mais coûteux

C’est vrai que le coup se prépare depuis des années. Les lignes LGV (payées en partie par les contribuables des communes, départements et régions éloignées) pour aller plus vite à Paris …donc à l’exposition et aux J.O. Mais la ficelle était grosse et on s’aperçoit aujourd’hui que certains groupes de BTP ont voulu se gaver avec des chantiers où le contribuable paye et où les bénéfices sont pour les actionnaires. Donc voici le nouveau projet qui va permettre de lancer un très gros chantier. Expo Universelle qui appelle le nouveau métro circulaire du Grand Paris.

On aurait voulu créer une machine à remonter le temps que l’on aurait pas fait mieux. Paris aura la meilleure part, pour ne pas dire tout le gâteau. Mais ce n’était pas possible de le dire ainsi, alors on explique à Expofrance 2025 que le troisième cercle de l’événement concernera les grandes villes de provinces qui pourront organiser des colloques, faire « des présentations d’innovations technologiques et même présenter des réhabilitations patrimoniales et architecturales ». Rien que ça, ça donne déjà envie !

Bon, on ne dit pas avec quel argent. Ce ne sera pas avec celui des collectivités qui sont déjà plumées. Pas avec les impôts que les collectivités vont percevoir ; la fiscalité c’est l’affaire de l’État qui ramasse et ensuite fait des dotations aux collectivités, si possible en les réduisant régulièrement.

Mais ne vous inquiétez pas, vous verrez tout à la télé si vous n’avez pas la possibilité d’aller à Paris !

Je ne voudrais pas être mal compris. Que l’on organise une expo universelle est en soi une bonne chose. Mais on aurait pu choisir, Clermont-Ferrand, Toulouse, Lyon, Marseille, Nantes, Strasbourg, Bordeaux…Les italiens ont bien choisi Milan, les espagnols avaient choisi Saragosse pour l’expo internationale.

P1090733Saragosse et son pont sur l’Ebre construit pour l’exposition Internationale  de 2008. Les expos internationales ne durent que trois mois. Six mois pour les expos universelles.

Mais chez nous c’est différent ! Il y a la machine à déménager le territoire. Elle fonctionne toujours. Elle s’est emballée depuis longtemps, elle grossit. Elle nous cache l’horizon européen, elle nous condamne à ne regarder que vers un point unique, à n’écouter qu’une voix.

Nous serons dans le troisième cercle. Nous aurons les échos de l’Expo, pas les retombées mais nous aurons le prix à payer. Parce que qu’il faut dire le devis semble bien modeste quand on regarde les factures des autres.

Expofrance 2025 parle de plus ou moins trois milliards d’euros, alors que la facture sera de 15 milliards à Milan cette année ! Elle serait de 20 milliards pour Dubai 2020.

Celle de Hanovre en 2 000 s’est soldée par un manque à gagner de 1,2 milliards d’euros !

Qui gagne et qui paye ? Je ne parle pas des J.O dont on sait qu’ils ne sont pas rentables. Ce n’est pas leur rôle. Mais au moins si ces événements servaient à développer des villes qui en ont besoin. Si on avait l’idée simple de ne pas toujours tout faire au même endroit ce serait déjà une innovation… qui vaudrait une exposition.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s