Soutien des fédérations et institutions occitanes à la grève de la faim de David Grosclaude

Publié le Mis à jour le


COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Le 30/05/2015

Soutien des fédérations et institutions occitanes à la grève de la faim de David Grosclaude


David Grosclaude
, Conseiller régional d’Aquitaine, a entamé le 27 mai dernier une grève de la faim pour dénoncer ce qu’il appelle le « mépris de l’État » envers l’occitan.

Nous soutenons l’action courageuse de M. Grosclaude et faisons le même constat que lui sur la situation de blocage, la succession d’engagements non tenus et l’accumulation de mesures régressives qui donnent malheureusement un sentiment de non respect de la part de l’État :

  • La ratification de la Charte européenne des langues régionales ou minoritaires, promise par le candidat François Hollande en 2012, n’est toujours pas à l’ordre du jour.
  • La loi pour les langues régionales, plus nécessaire encore que la ratification de la Charte, n’est toujours pas, non plus, à l’ordre du jour… Le Rapport du “Comité consultatif pour les langues régionales”, installé par la ministre de la Culture et de la communication, reste aujourd’hui lettre morte.
  • La réduction des possibilités et des moyens d’enseignement s’accélère avec, comme dernière étape de la régression et de la dévalorisation discriminatoire aux examens, une réforme du collège qui ignore l’enseignement bilingue, supprime l’option en sixième et réduit le cadre horaire pour les langues régionales.
  • La création de l’Office public de la langue occitane est aujourd’hui inexplicablement bloquée.

La langue occitane, patrimoine de la France, est en danger. Rien ne justifie que la République lui refuse aujourd’hui ce qu’elle a accordé hier à d’autres langues : les langues basque et bretonne disposent en effet d’outils publics et de moyens spécifiques de l’État pour conduire une politique linguistique, le corse bénéficie même d’un cadre légal permettant de généraliser son enseignement.

Nous appelons au respect du vote des Assemblées plénières des régions Aquitaine et Midi-Pyrénées par la création formelle de l’Office public avec le soutien de l’État, et au respect des engagements pris, notamment en termes de statut des langues régionales et d’enseignement.

Patrice Baccou
Directeur d’APRENE

Jean-Louis Blenet
Président de las confédération Calandreta

Jean-Brice Brana
Président du CFPOC Aquitaine

Pierre Brechet
Président de l’Institut d’études occitanes

Jean-Jacques Castéret
Directeur de l’InOc Aquitaine

Delphine Krajewski
Présidente du CFPO Languedoc

Marcel Mateu
Président du Cirdòc

Gilbert Mercadier
Président du Congrès permanent de la langue occitane

Cédric Valmary
Directeur du CFPO Midi-Pyrénées

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s