Qu’avem ubèrt la pòrta/ Nous avons ouvert la porte

Publié le

Ce matin des commentateurs vous attribuent le pouvoir d’avoir fait bouger l’affaire de la ratification de la Charte européenne des langues. Je crois qu’ils ont raison.

Aqueste matin mei d’un comentator dens la premsa considèran que la vòsta mobilizacion ei a l’origina deu començament de desblocatge de la question de la ratificacion de la Carta europèa.

E finalament pensi qu’an rason.

En aver pres quauques òras de repaus, en poder espiar tranquillament totas las fòtos, tots los messatges qu’avètz mandat qu’èi pres la pagèra de la vòsta mobilizacion. Pertot en Occitania qu’avetz hèit retrenir lo messatge « pro d’estar mespresats ! ».

E lo messatge qu’a avut reclams en Corsega, en Bretanha,en País Basco, en Alsàcia, en Catalonha e endacòm mei.

Qu’ei de bon compréner que los qui an lo poder de decidir se son demandats se non i avèva pas ací lo començament d’un movement de gran amplor.

Qu’avem hèit enténer la nosta votz. Qu’ei lo prumèr còp que i arribam de tau faiçon. Quitament se a l’origina e’m caló lançar ua operacion un pauc radicau, aquò rai !

Qu’èra lo men ròtle d’elegit de miar ua accion entà defénder decisions e deliberacions democraticas.

Question de dignitat.

E la vòsta determinacion, la vòsta solidaritat que m’aconortèn tot au long de la setmana qui vien de passar.

E adara que cau contunhar !

Que devem obtiéner la Carta

Que devem obtiéner la lei

Amistats a totas e a tots

Privàs 03 06 2015 - Version 2
En Ardecha, a la prefactura an fait passar lo messatge

David Grosclaude

Ce matin plusieurs commentateurs dans la presse considèrent que votre mobilisation est à l’origine du commencement de déblocage de la question de la ratification de Charte européenne des langues régionales ou minoritaires.

Et finalement je pense qu’ils ont raison.

Après avoir pris quelques heures de repos, en ayant pris le temps de regarder tranquillment tous les messages, toutes les photos que vous avez envoyés, je prends la mesure de la mobilisation. Partout en Occitanie vous avez fait retentir ce message « N’i a pros d’estar mespresats »

Ce message a eu des échos en Corse, il a été repris en Bretagne, en Pays-Basque, en Alsace, en Catalogne , et ailleurs.

On peut comprendre aisément que ceux qui ont le pouvoir de décision se sont peut-être demandé s’il n’y avait pas là le début d’un mouvement de grande ampleur.

Nous avon fait entendre notre voix. C’est la première fois que nous y arrivons de telle façon. Même si a l’origine il m’a fallu lanver l’opération d’une manière un peu radicale. Mais peu importe.

J’ai estimé que c’était mon rôle, en tant qu’élu, de mener une action pour défendre des décisions et des délibérations démocratiques. Question de dignité.

Et votre détermination, votre solidarité m’ont soutenu tout au long de la semaine passée.

Et maintenant il faut continuer.

Il faut obtenir la ratification.

Il faut obtenir la loi dont nous avons besoin.

Amitiés à tous et à tous

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s