David Grosclaude que publica :« Los mots e lo baston »/ « Les mots et le bâton »

Publié le

un clic ací baish tau bon de comanda

Cliquez ci-dessous pour le bon de commande

 BON DE COMANDA/BON DE COMMANDE

Sortie le 30 octobre / Que pareish lo 30 d’octobre 

DISPONIBLE EN VERSION OCCITANE originale ou en VERSION FRANÇAISE .

DGRO-coberta-oc-bastonPréface de MAX SIMEONI / Prefaci de MAX SIMEONI

edicions de l’ADEO          Colleccion l’enquestaire

 Prix /Prètz : 12 €  (Franc de pòrt)

182 p ; format 110 X 180                     

Ua lenga qu’ei un objècte politic

Per aquesta rason, que cau ua politica lingüistica publica tà l’occitan entà completar e ajudar lo tribalh deu monde associatiu. David Grosclaude que conta quin estó lèu convençut que lo combat en favor de la diversitat lingüistica ei ligat a la defensa de la diversitat biologica. « Que cau lutar contra l’escaloriment deu climat e contra l’en·hrediment culturau », çò ditz. Qu’ei ua question democratica màger.

En aqueste libe David Grosclaude que conta tanben la soa experiéncia d’elegit regionau encargat de la lenga occitana. Qu’explica tanben quin decidí de har ua grèva de la hami en 2015. En lançar : « Que n’i a pro d’estar mespresats ! » que demandava l’Estat respectèsse los sons engatjaments pertocant la creacion d’un Ofici Public de la Lenga Occitana.

DGRO-coberta-fr-baton

« Les mots et le bâton »

Sortie le 30 octobre / Que pareish lo 30 d’octobre

edicions de l’ADEO Colleccion l’enquestaire

 Prix /Prètz : 12 € (Franco de port)

182 p ; format 110 X 180

Prefaci de Max Simeoni

 

« Les mots et le bâton »

Une langue est un objet politique.

Pour cette raison, il faut une politique linguistique publique pour l’occitan afin de compléter et de soutenir le travail des associations. David Grosclaude raconte comment il a acquis la conviction que le combat en faveur de la diversité linguistique est très étroitement lié à la défense de la diversité biologique. « Il faut lutter contre le réchauffement climatique et contre le refroidissement culturel », dit-il. C’est une question démocratique majeure.

Dans ce livre David Grosclaude relate aussi son expérience d’élu régional chargé de la langue occitane. Il explique comment il décida de mener une grève de la faim en 2015. En lançant : « Que n’i a pro d’estar mespresats ! » (Il y en a assez du mépris) il demandait que l’État respecte ses engagements concernant la création d’un Office Public de la Langue Occitane.

BON DE COMMANDE / BON DE COMANDA

Bon de comanda

Prix/Prètz 12€ (franco de pòrt) Nom…………………………………………………Prenom…………………..

Adreça………………………………………………………………………………

…………………………………………………………………………………………

Que desiri recéber l’obratge : « los mots e lo baston » (version occitana)

Nombre d’exemplars ………

Je désire recevoir l’ouvrage : « les mots et le bâton »   (version française)

Nombre d’exemplaires ……….

Je joins un chèque de /mandi un chèc de……………….€

A l’ordi de/à l’ordre de : VISTEDIT

Enviar a / envoyer à :

VISTEDIT/ LA SETMANA B.P 50486

64238 LESCAR Cedex

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s